Traduction

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

Lettre de la rédactrice

Editorial

 

Un coup de mou

 

Vous avez sans doute remarqué que mes articles paraissent avec du retard en ce moment. Je ne suis en rien excusable. J’ai juste un sérieux coup de mou, une vraie fatigue, et besoin de faire le vide.

Ne m’en veuillez pas de mes retards, je vous jure que je fais mon maximum.

En ce moment, c’est très difficile de travailler chez soi : déviation devant ma porte, double vitrage inexistant,…  Sommeil en berne.

Je vais continuer à vous livrer mes articles, mais à un rythme plus cool.

 

Merci de votre compréhension

 

Votre rédactrice

 

Bénédicte Mouchard

POUR UNE RAISON DE SANTE, JE NE SERAIS PAS EN MESURE DE

VOUS LIVRER EN TEMPS ET EN HEURE, VOS RUBRIQUES

HABITUELLES.

JE FAIS LE MAXIMUM POUR REVENIR AVANT LUNDI

MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

BEN L'ARSOUILLE (votre redactrice)

 

Edito : étude de la nature humaine       

 

J’ai testé pour vous la connerie humaine

Vous me direz que le thème est vaste, et encore, nous n’avons pas touché sa profondeur abyssale.

  10246861_632593046830967_6560999164371291908_n.jpg

Comme beaucoup d’entre vous le savez, je suis atteinte de sclérose en plaques. Cela fera 20 ans, l’an prochain à la fin août. Jusqu’en 2009, j’avais des activités normales, je faisais même de longues randonnées de près de 20 kilomètres, alors que je ne le faisais pas quand j’étais en pleine forme. Bref, mon état a empiré depuis 2009, et beaucoup plus depuis quelques mois.

Je marche avec une canne et très lentement. J’ai des pertes d’équilibre. J’aspirerais presque à chausser du 45 pour mieux tenir debout. Manque de chance, je me contente d’un 38.

Quand je tombe, c’est souvent à la renverse, sur le popotin et le dos (c’est mieux, cela ne casse pas de dent même si c’est casse pied).

Ce que je vais vous narrer m’est arrivé mercredi dernier. J’ai attendu de calmer ma colère avant de vous livrer cette anecdote désagréable.

Mercredi dernier, après une journée à travailler à l’ordinateur, je suis allée acheter un magazine chez Au FAI’T, la librairie / presse d’Auffay. Evidemment, après une journée scotchée sur l’ordinateur, je suis moins rapide. Comme je le dis toujours, mon signe astrologique est escargot ascendant limace.

Un détail à savoir, je conduis sans problème. Comme je le dis, si je mangeais beaucoup, je tiendrais mieux à table qu’à cheval.

Je me gare sans encombre devant la librairie. Je descends de voiture sans souplesse. Devant ma voiture, un vieux schnock me matait à bord de sa voiture grise, un Picasso, mais je ne suis pas sûre. C’est énervant ce type de personne qui vous regarde ainsi. Ils vous font perdre toute concentration.

Je rentre dans la librairie, achète mon journal. Nous taillons une petite bavette Catherine et, Eric Picard, les libraires d’Auffay.

Je sors, mets mon journal sur le siège passager et repars me mettre derrière mon volant. Manque de chance, valtipas du verbe vlatipater, que je m’emmêle les pieds, perds l’équilibre et me retrouve par terre sur le dos au bord du trottoir. Si Catherine et Éric Picard se sont précipités pour m’aider à ramasser mon presque quintal (et oui, les traitements n’aident pas à maigrir), alors que le vieux crouton était resté assis à bord de son char. Il avait bougé quelques doigts pour abaisser son pare soleil afin de ne pas être vu.

1503908_646406915449580_6555610932994051063_n.jpg

Mais on l’a très bien vu cette vieille glaire, on a vu qu’il était gros et gras les cheveux blancs. Si j’étais méchante, je porterais  plainte contre lui pour non-assistance à personne en danger. J’aurais pu me casser un os.

a-t-il pensé que si j’avançais lentement, c’est que j’avais bu. Non, j’étais à jeun, s’il s’en est vanté, vous pourrez lui dire de ma part.

Je suis outrée de l’indifférence de ce type de personne. Ce sont des monstres égocentrismes. Peut-être un jour aura-t-il du mal à se déplacer. Si quelqu’un a la même attitude que la sienne mercredi dernier, il verra combien, c’est  bête et méchant.

Je ne lui souhaite pas de mal, mais seulement qu’il se reconnaisse dans les colonnes d’Eawy News et se sente mal dans ses pompes.

 10264548_713284132051342_615672217687423784_n.jpg

Par contre ma mère a passé deux jours à pleurer à cause de ce débris de cabinet, de déchet de l’humanité. Elle ne comprend pas pourquoi on peut être aussi indifférent. Ma mère a 77 ans. J’habite chez elle, elle m’aide énormément, parfois pour retirer mes vêtements. Les larmes qu’elle a versées à cause de ce vieux débile, je ne les lui pardonne pas et je ne les lui pardonnerais jamais.

 

La sclérose en plaques est un handicap pénible, mais ce n’est pas contagieux.


Je remercie Catherine et Éric Picard pour leur humanité. Je leur en serais toujours gré. Evidemment, j’ai une tendre pensée pour ma mère qui me facilite souvent la vie à la maison, pour l’entretien de mon linge entre autre…

J’ai aussi une pensée pour une amie qui a toujours été attentionnée avec moi lorsque nous partagions des sorties.

Souvent, je veux faire par moi-même, j’ai peur de ne plus pourvoir faire telles et telles choses. Je veux faire mes efforts jusqu’au bout. Ce n’est pas à cause de ma tête de lard, c’est surtout que je veux faire le maximum de choses le plus longtemps possible.

 

Merci de votre compréhension à tous.

 

Votre rédactrice

Bénédicte Mouchard

 

 

Ps ; je remercie aussi le maire d’Auffay, Christian Suronne qui a fait déjà beaucoup pour les handicapés de la commune : place de parking handicapé dans ma rue, rampe plus grande pour l'escalier de l’église…

J’ai apprécié que ce soit fait avec promptitude, diligence et gentillesse.

Peu importe si nos idées sont différentes, il y a un réel souci et une écoute de la personne handicapée afin d’assurer un mieux-être. 

Les rapports humains, l’empathie sont là. Merci Monsieur Le Maire à vous et votre équipe municipale.

 

HANDI.jpg

Edito : Vocabulaire

 

Ben l’arsouille

J’abandonne le pseudo Ben.M pour Ben l’Arsouille

 288623_103248879786318_329329028_o.jpg

Il y a moins d’un mois, mes amis, mes copains ont commenté ma photo de présentation sur ma page Facebook. Je n’ai pas eu de vacheries, non,  que des messages sympas.

 

Toutefois, Christian a trouvé que j’avais une tête d’arsouille. Ne connaissant pas le terme en profondeur, j’ai pris des dictionnaires, et j’ai retenu l’arsouille qui me correspond le mieux.

 

Dans la définition suivante, je vais surligner en jaune, les termes de la définition qui semble me correspondent :

Mauvais sujet du plus bas étage; Souteneur de tripot; Personne abusant ostensiblement de l'alcool et d'aspect repoussant; Enfant espiègle; (Automobile) Démonstration de conduite rapide entre motards ou automobilistes; L’arsouille est également connu comme étant un bon vivant, amateur de rugby

Voyou, non ce n’est pas mon truc, sacripant un peu, portée sur ladite bouteille, j’évite. Quant à l’aspect repoussant, là, je dois avouer que oui quand je reste à la maison. Plus le vêtement est vieux mieux je me porte.

 

Quitte à être une arsouille véritable, je pencherais pour Robin des bois ou Arsène Lupin. Je ne me vois pas jouer au voleur et en garder le profit.

Franchement, c’est vrai que j’aime bien les coups tordus franchement amusants, mais qui ne les aiment pas ? Je revendique mon côté sale môme, mes blagues pipi caca, mes espiègleries.

J’ai eu des retours positifs au terme d’arsouille. Aussi, comme pseudo, le mien sera désormais celui de Ben l’Arsouille ou B.L.A, selon la place où je pourrais signer.

Sinon, je vous remercie tous de me lire. Parfois, j’ai des messages encourageants et cela réchauffe le cœur. Merci de continuer à faire de la publicité pour Eawy News. Cela ne me rapporte rien, mais j’ai du plaisir à voir le chiffre du lectorat gonfler.

Il est cependant évident que ce n’est pas le cas durant la période des vacances estivales.

 

Merci de votre gentillesse et de votre fidélité indéfectible.

 

Votre rédactrice

 

Ben l’Arsouille

Editorial : coup de gueule

 

J’aime, j’aime pas

 10308893_705935812786057_2123372153183026633_n.jpg

Il y a longtemps que je n’avais pas piqué une bonne colère. Et bien là, vous allez en avoir pour votre argent.

Certains penseront, « mais qu’est-ce qu’elle a encore celle-là » et d’autres tireront la langue, l’haleine suspendue à leur écran d’ordi (la curiosité est un vilain défaut, quoi que…)

Alors, je commence où ?

Les boosters ou vespas, c’est bien pour se déplacer, mais c’est moins bien de trafiquer l’engin pour que le moteur fasse plus de bruit. Il est temps que les mômes comprennent que ce bruit peut causer de gros désagréments chez des gens malades. Avec ma sclérose en plaque, quand j’entends un tel bruit, je suis obligée de m’immobiliser pour ne pas tomber.


La place Monréal del Campo à Auffay

C’est un joli endroit, vous avez des tables, des bancs, il y a même un terrain de pétanque, de belles plantations. Mais là encore, comme tous les ans, il y a le soir des rassemblements au beau temps.  J’entends les bouteilles claquer, les moteurs des voitures vrombirent pendant de trop longues minutes, ainsi que les boosters, venus en renfort comme des mouches à merde sur une charogne crevée

19.jpg

Les élections

Là, je m’en fous, je n’ai pas voté pour lui. Ce qui m’énerve prodigieusement, c’est qu’un nouveau conseiller que l’on croyait de gauche et  déblatère des propos frontistes. Alors là, si ce n’est pas de la pub mensongère, c’est quoi ? En gros, pour les travaux à la gare d’Auffay, les citoyens du village n’ont qu’à accepter. Et vive la démocratie selon machin ! Son livre d’histoire a dû être taillé à l’opinel pour faire sauter le sujet.

10264548 713284132051342 615672217687423784 n

En attendant, on espère toujours qu’un conseiller va nous montrer un certain exemple, et bien non ! Il en profite pour mal garer sa tire et se complet dans les jeux de grattage. Elle est où la morale ? Le vers est rentré dans la pomme, on va souffrir à Auffay !


Passons à autre chose, la coupe du monde de foot et tous ces brésiliens dont leurs logements de fortune ont été détruits. Ici encore, où est la morale ? Ces personnes n’avaient que 4 planches et une tôle pour s’abriter. Moralité, ils n’ont plus rien. Pendant ce temps, des machines à fric jouent à la baballe. Vous saviez que les joueurs français logent dans un hôtel 5 étoiles ? Si on avait tous le courage de nos opinions, nous serions sages pour boycotter cette coupe du monde. 

A lire

http://www.amnesty.fr/Informez-vous/Les-actus/5-choses-savoir-avant-de-regarder-la-coupe-du-monde-au-Bresil-11887?utm_source=facebook&utm_medium=reseaux-sociaux&utm_campaign=FB-amnestyfr

 

Un p’tit dernier coup de gueule pour Facebook et ses paris stupides. 2 mômes sont morts en France à cause de cela : tu plonges ou tu paies le restau. Un autre pari est « sodomie ou restau », c’est délicat ! Le pari le plus gentillet, reste de mettre une photo de soi enfant, sinon on paie le restaurant.

10462567_812182175460004_6603093963724561704_n.png

Nous vivons dans un monde de siphonnés. C’est vrai qu’il faut s’y faire, mais je continue de faire vivre Stéphane Hessel, qui nous a demandé de continuer à nous indigner.

Qu’on se le dise, je m’indigne ! Je ne râle pas, je m’exprime.

Bonne semaine à tous

 

Votre rédactrice

 

Bénédicte Mouchard

Edito : un coup de talon et je remonte à la surface

 

Un petit coup de mou

 

Je ne sais pas si c’est le printemps qui me travaille mais j’ai un sacré coup de fatigue. Je lutte pour vos donner vos deux articles quotidiens.

 

En ce moment, le lectorat est en baisse aussi, avec moins de 6000 lecteurs par mois. Aussi, soyez sympas, parlez d’Eawy News autour de vous, afin que nous puissions en remonter la fréquentation.

 

Entre le temps trop clément et un orage inopportun, il y a de quoi se poser des questions quant au réchauffement de la planète. Nous voyons déjà des fournis s’agiter les papattes dans les maisons, signe de chaleur.

 

Pour les plus âgés d’entre nous, vous rappelez-vous de la canicule de 1976, les chaleurs avaient commencé bien tôt dans l’année. Mais ceci n’est qu’une constatation…

 

Le creux de la vague, je l’ai connu la semaine passée, une grosse crise de découragement ; les tendons d’un genou en berne, immobilisation de la jambe, difficulté à marcher, et le souffle fétide du fauteuil roulant dans mon cou.

 

C’est la première fois depuis que j’ai ma sclérose en plaques que je tombe moralement aussi bas. Habituellement, je suis tonique, énergique, je remonte le moral des autres, mais là, je me suis refermée comme une huitre devant le jus de citron. Aussi, je conseille aux malades de ne jamais agir ainsi, c’est la pire des bêtises. Nous ne pouvons pas vivre sans personne autour de nous !  La solitude c’est bien, mais cela ne dure qu’un temps, nous avons tous besoin d’amis, et quand nous pouvons avoir une épaule consolatrice, c’est mieux à condition de ne pas tomber sur un opportuniste, un margoulin.

 

Inutile de vous dire que cette épaule d’un hypothétique compagnon, je ne l’attends plus. Il me faut être réaliste.

Prochainement dans Eawy News vous trouverez des sujets d’ordre pratique, des sujets santé, des articles sur les livres, bandes dessinées, film, des faits de société, et bien entendu des articles sur l’environnement.

 

Je me secoue les puces pour vous donner le meilleur de moi.

 

Si des articles sur un sujet précis vous ferait plaisir, si vous avez une annonce à faire passer pour les programmations de sorties de fin de semaine, n’hésitez pas à m’en faire part à l’adresse suivante : eawy@hotmail.fr

 

Merci de continuer à m’accorder votre confiance. J’ai repris la bonne habitude de refaire des projets afin que vous ayez toujours un journal local actif.

 

Cordialement,

 

Votre rédactrice

Bénédicte Mouchard

 

 

Edito : Mise à  l’honneur…

Lidl de Bosc-le-Hard :

Des employés compétents et diligents.

 

Pour cette journée du bonheur, je voudrais mettre à l’honneur les employés du magasin LIDL de Bosc-Le-Hard.

Le bonheur tient à peu de choses, mais pour moi, c’est énorme.

Je vous explique : avec ma sclérose en plaque, j’avance de plus en plus lentement, mes gestes sont gours. J’ai l’impression d’être du signe astrologique de l’escargot ascendant limace.

Dans cette enseigne, ils se sont rendu compte de mes difficultés et souvent lors de mon passage en caisse, les employées m’aident à remplir mon caddie.

C’est la première fois que l’on m’aide dans un magasin d’alimentation. Inutile de vous dire que LIDL est devenu mon principal fournisseur. Les employés sont si diligents, sympathiques et cerise sur : le gâteau, ils ont de l’humour et savent sourire. Si si, cela existe, et moi je le constate toutes les semaines.

Avoir un handicap est minant pour le moral, souvent je me débrouille seule. Mais c’est vrai que cette aide-là, j’avoue qu’elle est la bienvenue quand je ne suis pas au top de ma forme.

Donc, je remercie énormément les employés du LIDL de Bosc-Le-Hard, je vous suis très reconnaissante. Vous êtes tous à féliciter pour votre empathie et votre vigilance envers vos clients en difficultés.

Merci de tout cœur.

 

Votre rédactrice

 

Bénédicte Mouchard

caricature_previewCA18C034.pngsigna1.jpg

Édito : Les joies d'internet

 

Attention : Internet

Internet peut être un faux ami, ainsi que les réseaux sociaux de style Facebook,

Si internet vous ouvre les portes du monde, malheureusement vos recherches ne se terminent pas toujours joyeusement,

 

 

Je vais vous livrer mon expérience de fille au paire en Angleterre. C'était il y a près de 25 ans, En 2012, je souhaitais appeler ma première famille. Beaucoup connaissent ma réputation légendaire de miss bordel,... Et oui, j'avais égaré les coordonnées téléphoniques,

 

Alors quoi de plus simple que de les recherches sur internet.

 

Là, ce fut la chute vers le chagrin, un chagrin qui reste collé à la peau, un goût amer qui ne me quittera plus, parce que j'ai été négligente, et n'ai pas pris des nouvelles très souvent de ma famille britannique.

ros.jpg

Ros était décédée et je n'en avais rien su. Le cancer avait dévoré cette dame si gentille. Je lui dois tant ! Je lui dois une vie familiale le temps de 9 mois. J'ai appris les basiques de la cuisine avec elle. C'est véritablement ce qui me terrifiait dans ce petit job. Elle avait réussi à m'apprendre sans que je ne m'en rende compte,

 

J'avais eu de la chance de connaître cette famille de Hove, juste à côté de Brighton, J'ai eu 2 autres familles après, mais aucune ne furent à la hauteur, respectant ma personnalité et mon travail,

 

Ros était professeur de Français et d'Allemand. Elle me laissait glaner des classiques dans sa bibliothèque. Grâce à elle, je me suis gavée de Zola, de Balzac, de Stendhal...

 

Merci internet, avec le moteur de recherche google, ma vie fut bousculée, le spleen restera collé à moi, comme une peau supplémentaire,

 

Qui n'a jamais lu dans Facebook qu'il a été évité lors de fiestas... Je suis persuadée que tous les utilisateurs de Facebook ont connu cette déconvenue Vous aussi, vous avez eu la gorge qui vous serre, les larmes que vous avez retenues et que vous avez laissées couler, en vous cachant dans les toilettes pour que personne ne vous voit.

 

Si internet vous ouvre au monde, faites attention aux hackers, aux pirates qui vous dépouillent de votre individualité et se servent de votre Facebook en vous faisant passer pour n'importe qui, n'importe quoi. Côté positif, vous voyez de suite où sont vos vrais amis. Les rancunier(e)s, ceux qui n'ont jamais voulu comprendre, ces gens-là, vous les éliminez et vous vous faites une raison.

 

Si l'on m'a pris pour un hacker, ces personnes m'ont surestimées, Je suis honnête et ne sais pas faire ce type de malversation. Je ne vois pas comment il serait possible d'en retirer de la joie,

 

Faites attention à internet, il y a à boire et à manger, Ne restez jamais trop éloignés des gens que vous aimez. Sinon, vous regretterez toute votre vie d'apprendre leur décès sur la toile.

 

Gardez bien et continuez à cultiver votre esprit critique envers vos rapports avec internet et ses réseaux sociaux.

 

Conseil d'amie : peut être votre vrai(e) ami(e) habite à une portée de flèches de chez vous, à quelques tours de roues... Restez aux aguets... Ne fermez pas les yeux à la réalité, même si dans le temps, nous pouvons nous forger de sérieuses amitiés avec Facebook, rester en contact avec notre famille.

 

Mais réfléchissez au temps pas si lointain où l'on s'écrivait, se téléphonait et nous ne nous en portions pas plus mal, n'est-ce pas ?

 

Internet me sert à écrire certains articles, recueillir des témoignages, Ne perdez jamais de vu votre objectif quand à l'utilité que vous faites d'internet, ne vous aliénez pas avec la toile, vous ne vous en porterez que mieux,

 

Le mot qui résume le mieux les rapports que nous devrions avoir avec internet est : UTILITE.

 

Passez une bonne fin de semaine,

 

Cordialement

 

Votre Rédactrice

 

 

Bénédicte Mouchard

Edito : Journée de la gentillesse

 

Pourquoi je continue ?

 

Parfois, vous avez des témoignages, des messages qui vous aident à continuer d'avancer. Ce message-là est le plus touchant que j'ai pu recevoir en 7 ans d'activité avec Eawy News.

 

Il eut été dommage de ne point partager cette bulle de gentillesse :

  • "Bonne journée, bonne fin d'année, bon anniversaire, bonne fête de tout et de rien, félicitations à toi l'entêtée que je n'oublie pas et qui me rappelle quotidiennement qu'elle est toujours là, même si parfois tu écris des vacheries, mais ce site est un fil de vie, sans doute plus important pour toi du fait de ta maladie. toutefois il est probable que devant d'autres écrans de PC et des claviers, tu sois le rayon de soleil de personnes également souffrantes. alors chapeau bas et bravo, copine. Amicalement...MH"

Merci M.H, tu es une copine de qualité, de celles sur qui on peut compter. Quand on a la chance de recevoir de tels messages, je peux vous assurer, qu'en mon fond intérieur, je me dis que j'ai réussi ma vie. Tout le monde n'a pas cette chance d'avoir de vrais amis, de vrais potes.

 

Pratiquez l'empathie, et vous aussi vous aurez des amis de qualité. 

Conseil d'amie !

 

Votre rédactrice

Bénédicte Mouchard

Édito : Merci

 

10 022 Lecteurs en octobre 2013

 

Et oui, Eawy News vient de passer un nouveau cap, peut être provisoire, celui des 10 000 lecteurs,

 

Ce succès est le votre amis lecteurs. Je compte d'ailleurs sur vous afin de continuer à parler de ce journal local sur internet, à vos amis, à votre famille,

 

Il est vrai que je ne fais pas de publicité pour Eawy News. Le bouche à oreilles ne fonctionne pas si mal.

 

De plus, Eawy News est un journal local tout à fait gratuit, conçu par une bénévole. Si les débuts furent poussifs, avec moins de 500 lecteurs par mois, la fréquentations de votre journal est allé crescendo.

 

Je ne vous cacherais pas qu'il me faut me faire violence parfois pour alimenter ce site tous les jours. Il faut une bonne dose de passion de l'information, mais aussi partager ses bons plans sans se les garder en égoïste. Sans oublier l'abnégation, Eawy News est « mon bébé », ma création, cela fait 7 ans que ça dure. Combien de magazines ne sortent qu'un numéro unique, pour disparaître faute de fond monétaire.

Eawy News est libre de tout argent, votre rédactrice estime que l'info ne se monnaye pas. C'est à la fois précieux et inestimable. En toute honnêteté, le statut de bénévole me convient parfaitement. Je suis libre, tout en respectant les règles journalistiques au mieux de mes possibilités.

 

Heureusement, vous êtes là pour m'encourager, me stimuler. Parfois, j'ai des ronchons, mais c'est typiquement français que de rouscailler,

 

Comme chacun le sait, l'écriture est pour moi, une seconde nature. Je n'aime pas véritablement parler, mais écrire est un exercice spontané pour moi.

 

L'écriture, le partage des bons plans m'aident à vous apporter des réponses de sorties pour le week-end. Ce détail est extrêmement gratifiant et me fait infiniment plaisir

Si je sors très peu du fait de mon état de santé de plus en plus problématique, j'ai la chance d'avoir des amis qui m'informent

 

Eawy News me garde la tête hors de l'eau, et m'apporte une joie incommensurable.

 

Je suis sépienne (atteinte de sclérose en plaques), je marche de plus en plus mal. Pourtant, Eawy News me donne des raisons d'être joyeuse malgré tout.

 

Je n'attends plus rien de la vie, pour la simple et unique raison que les gens ont peur de ce qui est différent. Mais ce qui me remplit de bonheur, c'est d'avoir des amis, des vrais. Et quand un nouvel ami vient se greffer aux autres, c'est une vraie source de bonheur. Sans être vantarde, je vous assure que j'en ai d'excellents, des très bons. Et pourtant, je suis fatigante avec mes jeux de mots pourris, mes idées mirobolantes, mon activité cérébrale fantasmagorique. Et oui, mes amis sont des personnes incroyables. Je profite de cet édito pour leur dire mon attachement, et mon infinie affection pour eux tous et toutes. C'est aussi grâce à vous qu'Eawy News continue d'exister.

 

Ce qui me fait avancer dans la vie, et continuer à me battre, ce sont mes amis, mes lecteurs et Eawy News, que demander de plus ?

 

Finalement, je suis une grosse chanceuse de vous connaître, aussi, je veux continuer à vous apporter l'info en temps voulu, avec une touche de joie, de rire indispensables à une vie sereine.

 

Merci à tous, et ensemble essayons de maintenir le chiffre de 10 000 lecteurs chaque mois et pourquoi ne pas exploser ce chiffre.

 

 

Votre rédactrice

 

Bénédicte Mouchard

 

 

 

Statistiques de la fréquentation d'Eawy News depuis sa création

 

Date de création :

01/09/2006

Pages vues :

933 675 (total)

Visites totales :

430 272

Journée record :

11/04/2008 (5 112 Pages vues)

Mois record :

03/2008 (37 412 Pages vues)

Visiteurs Uniques

Total du mois d'Octobre : 10 022 

Pages Vues

Total du mois d'Octobre : 13 655 

 

 

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés