Traduction

Commentaires

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

culturel

Culturel : le niglo ou le hérisson

 

Le niglo, hérisson des Tsiganes

 

Légendes


       Nombre de textes du fonds légendaire décrivent le hérisson se roulant dans les pommes (figues ou raisins) qu'il emporte au bout de ses piquants avant d'aller entasser son magot dans sa cachette. Le hérisson a donc hérité d'une réputation peu enviée d'avare et de gourmand. Par surcroît, les épines qui couvrent le corps de l'animal ont spontanément engendré une violente répulsion plutôt qu'un courant de sympathie naturelle. Aussi accusait-on le hérisson de multiples maux. Notamment de dévorer la volaille et de détruire les arbres fruitiers.
  Dans les croyances populaires, le hérisson semblait s'acharner tout particulièrement sur les vaches. Pour ne citer que quelques-unes de ses facéties, on lui prêtait l'habitude de téter le lait du bovin ou de l'empêcher de vêler par sa seule présence dans une étable. De surcroît, une vache ne produisait plus de lait lorsqu'elle enjambait un hérisson, mais aussi quand elle mangeait la même herbe (ou buvait la même eau) que lui. Ainsi, globalement, le hérisson jouissait d'une solide réputation maléfique. Dans les campagnes, on recommandait de le tuer afin d'écarter le mauvais sort qu'il traînait dans son sillage.

In, Peurs, croyances et superstitionsDaniel Lacotte, Éditions Ouest-France, 2001

 

On comprend que le niglo ait une valeur toute particulière aux yeux du Tsigane. Le hérisson est un peu un autre lui-même.

Néanmoins, le revirement constaté ces quelques dernières dizaines d'années par les sédentaires à l'égard du hérisson (voir ci-dessous ce qui concerne sa protection organisée), ne s'est pas produit vis-à-vis du Tsigane. Ce dernier n'intégrant pas le paysage écologique rêvé du gadje.

Cette réaction est d'autant moins compréhensible par un Gitan déjà très marginalisé par le monde du travail, donc ne disposant que de peu de revenus, et ayant traditionnellement recours aux produits "gratuits" de la nature.

Denis Toulmé le 5/10/2010

 

 

   Il existe deux manières de cuire le niglo (le hérisson des Tsiganes). Nous les découvrons dans l'ouvrage Le Narvalo.

1 - Bassine d'eau bouillante et sarbacane en sureau

2 - Enduit de terre glaise dans le feu

 Sources : GENEUIL Guy-PierreLe NarvaloLattès/Éditions N°1, 1987

 

 

" Il [le hérisson] doit craindre les Bohémiens qui aiment sa chair pourtant très grasse, à défaut d'autre gibier. "

 

     En rentrant de l'école, je suis passé près d'un Bohémien.

    Il tenait à la main un hérisson qu'il avait tué pour le manger.

- C'est un " nez de cochon ", dit-il, c'est bon !

    Pour le dépouiller plus facilement, il l'a gonflé avec une pompe à bicyclette ; l'air a décollé la peau de la chair.

Jean-Paul

BTJ (bibliothèque de travail junior) n°15, janvier 1967

 

 

  Attention ! Le hérisson est protégé à la fois par la convention européenne de Berne de septembre 1979 et par un arrêté ministériel de 1981.
 Toute capture est passible de 9000 euros d'amende et de six mois d'emprisonnement.

    

Très longtemps on a vu sur les routes des hérissons écrasés par les automobilistes. Maintenant, on en voit moins, presque plus. Quoi de plus gentil et inoffensif qu'un hérisson ! Et pourtant lorsque l'on a rien à se mettre sous la dent, c'est un met de choix. La vie est dure pour tout le monde.

 

 

En témoigne ce fait divers paru dans la Nouvelle République du Centre-Ouest en date du 15/03/2007

   Dans la voiture de deux hommes de la communauté des gens du voyage, une équipe de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a saisi dix-huit hérissons vivants. " Les deux hommes laissaient leur chien fouiller le fossé et ne sortaient du véhicule que pour attraper l'animal rabattu. Ils nous ont indiqué qu'ils faisaient jeûner les hérissons vingt-quatre heures avant de les manger ", précise un membre de l'équipe de l'ONCFS. Les hérissons d'Europe, une espèce protégée, ont été relâchés dans la nature.

Heureusement, l'histoire se termine bien pour les hérissons. On ne sait pas en revanche ce qui est advenu des contrevenants...

 source : les fils du vent sans pays

 

Culturel : Le hérisson

 

Pourquoi les femmes tsiganes n'aiment pas manger le hérisson ?

Légende : Le roi perdu             

 

 

 

       Un roi tsigane alla se promener dans une épaisse forêt. Il s’y promena si bien qu’il s’y perdit.

Rien à faire pour retrouver son chemin. Et voilà le roi affolé qui crie, se désespère ; il se croit déjà mort, de froid, de faim, ou bien dévoré la nuit par des bêtes féroces.

Tout à coup, une petite voix se fit entendre, celle d’un hérisson posé près d’un taillis.

- Grand roi, si tu le veux, je te montre ta route. Mais à une condition.

- Laquelle hérisson, laquelle ? Je suis prêt à tout ! Tu auras autant d’or que tu le désires…

- Je ne veux pas d’or, grand roi, mais seulement la main de ta fille.

- Quoi ?

Le roi eut beau s’indigner, le hérisson n’en voulut pas démordre. Et le roi avait tellement peur qu’il accepta finalement le marché :

- Je te donne ma parole d’honneur : tu épouseras la princesse.

Le hérisson se mit en marche ; l’un guidant l’autre, ils arrivèrent tous les deux au château.

Là, jugez de la scène : la fille du roi qui crie tout ce qu’elle sait, qu’elle n’épousera pas un hérisson, il n’en est pas question ; le roi qui réplique en disant qu’il a promis et qu’il n’est pas question non plus de revenir sur sa parole, etc. etc.

Après cette dispute, la princesse fut tout de même obligée d’obéir aux ordres de son père. Ce dernier organisa les noces sur-le-champ, les célébra lui-même, offrant aux jeunes mariés, et le pain et le sel.

Tous les Tsiganes invités, une fois leur première surprise passée, mangèrent, et burent, tout en riant et en chantant, félicitant les nouveaux époux. Des violons menèrent le bal… Seule la fille du roi pleurait, pleurait, pleurait…

Mais voilà tout à coup, ô miracle, qu’aux douze coups de minuit, le hérisson disparut, s’évanouit, et qu’à sa place surgit un beau jeune homme !

C’était le prince d’un pays voisin. Il expliqua qu’une fée mauvaise lui avait jeté un sort : il resterait hérisson jusqu’au moment où une princesse accepterait de le prendre pour époux !

La princesse sécha ses larmes, son visage s’illumina de joie, la fête redoubla d’ardeur.

Tout est bien qui finit bien.

Depuis ce temps là, si certaines jeunes Tsiganes continuent de manger du hérisson, parce que c’est bon, d’autres refusent, au contraire, car elles ne veulent pas prendre le risque de dévorer leur prince charmant.

 Source : site les fils du vent

Culturel : la chanson du dimanche

 

Shaka Ponk

Live Paléo Festival Nyon 2011

Source You Tube

 

Bon dimanche à tous !

Culturel : Film entier


 

 

Le Grand Chemin

 Source You Tube

 

Bon mercredi à tous

Culturel : Lecture

 

Entrons dans  l’imaginaire à la plage

 2014-07-03-lire-a-la-plage-18.jpg

Depuis 2006, le Département installe ses mini-bibliothèques estivales sur 12 plages de Seine-Maritime, du Havre au Tréport. Par beau ou mauvais temps, petits ou grands, venez profiter d'une sélection éclectique d'ouvrages effectuée par la Médiathèque Départementale : bandes dessinées, documentaires, poésies ou romans en tout genre…il y en a pour tous les goûts !

Les cabanes Lire à la Plage vous accueillent tous les jours du 2 juillet au 30 août, de 11h à 19h.
Participent à l'opération :

Le Havre,

Sainte-Adresse,

Saint-Jouin-Bruneval,

Etretat,

Yport,

Fécamp,

Saint-Valery-en-Caux,

Veules-les-Roses,

Saint-Aubin-sur-Mer,

Dieppe,

Criel-sur-Mer,

Le Tréport.

Des animations sont proposées tout au long de l'été, grâce au concours des bibliothèques et des associations locales.

En cliquant sur l'image, vous pourrez consulter la brochure de Lire à la Plage.

lire-a-la-plage.jpg

 

 

Source http://www.76actu.fr , http://www.seinemaritime.net/

Culturel : Film entier


 

Les Aventures Des Ewoks 2

 Source You Tube

 

 

Bon mercredi à tous

Culturel : la chanson du dimanche

 

One Direction  

  Bern Suisse 04.07.2014

Source You Tube

 

 

Bon dimanche à tous !

Tôtes : Association  Astro Caux

 

Rectificatif Astro Caux

 

Lors de notre premier article concernant l’association Tôtaise Astro Caux que vous pouvez consulter en lisant lien suivant : http://www.eawy-news.com/article-la-tete-dans-les-etoiles-avec-astro-caux-124038913.html , nous vous avions indiqué que la nuit des étoiles aurait lieu le 15bjuillet 2014.

C’est une erreur, la nuit des étoiles pour Astro Caux aura lieu le 25 juillet 2014 sur le parking de la mairie de Varneville-Bretteville.

En attendant cette soirée exceptionnelle, Eawy News vous invite à consulter le dépliant d’Astro Caux.

 

 Astro-Caux-page2  

 

Astro-Caux-page1.jpg

 

 

 

Venez nombreux voir l’incroyable spectacle naturel

 

de la nuit des étoiles, le 25 juillet, et le 30 août  prochain.

culturel : Film entier

 

Les Aventures Des Ewoks 

 Source You Tube


 

Bon mercredi à tous

Culturel ! Daniel Mermet

 

Communiqué de Presse Attac

siteon0-5fdac

Là-bas si j’y suis doit continuer !

jeudi 3 juillet 2014par Attac Franc

La nouvelle directrice de France Inter annonçait le 27 juin dans une interview que l’émission Là-bas si j’y suis serait supprimée en septembre. Les raisons invoquées ? Daniel Mermet, son producteur, serait désormais trop vieux ; l’émission aurait par ailleurs perdu « 100 000 auditeurs en deux ans ».

Ces arguments ne tiennent pas : quoiqu’on pense de l’âge de Daniel Mermet (ou de ses relations parfois tumultueuses avec certains de ses reporters), Là-bas si j’y suis est avant tout une équipe, composée majoritairement de jeunes journalistes à qui l’animateur avait prévu de passer la main. Et l’émission se maintient à des niveaux très élevés, avec près de 450 000 auditeurs chaque jour.

Là-bas si j’y suis est une des rares émissions du service public qui permet à un large public de se familiariser avec des enjeux de société pas ou peu traités ailleurs dans les médias : depuis les luttes des ouvrières de Latelec au Maroc aux résistances des zapatistes au Mexique.

Elle a attiré l’attention du public sur la financiarisation de l’économie dès les années 1990 et a donné la parole à des intellectuels comme Cornelius Castoriadis, André Gorz, ou plus récemment Noam Chomsky ou Ken Loach, rarement invités à des heures de grande écoute.

Là-bas si j’y suis est un apport essentiel à la qualité du service public. Sa suppression arbitraire est une mutilation d’un pluralisme déjà largement mis à mal sur le service public et dans l’ensemble des médias. C’est pourquoi Attac France soutient les salariés de Là-bas si j’y suis et les auditeurs qui luttent, et se mobilise avec eux pour le maintien de l’émission !

Plus d’information : http://www.la-bas.org/

  • Pétition : http://www.la-bas.org/spip.php?article2266
  • Soirée de soutien au Cabaret Sauvage, jeudi 3 juillet : musique, paroles et coups à boire, ouverture des portes dès 18h
  • Rassemblement organisé samedi 5 juillet à 14h réunion devant la maison de la radio

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés