Traduction

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

 

Les Grandes Ventes : Les élections cantonales

 

Présentation de Nicolas Bertrand et de sa suppléante Martine Lefebvre

Candidats Alternance 76, aux élections cantonales de mars prochain

 P1150710-M.jpg

Le 7 février dernier, Eawy News a recueilli les présentations et les motivations de Nicolas Bertrand et Martine Lefebvre, candidats aux cantonales du canton Bellencombre

 

Nicolas Bertrand serait-il le Rodrigue de la politique locale : « je suis jeune il est  vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années »… Ce  jeune cadre territorial de 28 ans a déjà un passé politique et associatif de 10 ans : à 18 ans il était déjà conseiller municipal des Grandes Ventes. Actuellement, il est un des adjoints au maire de cette commune. Nicolas Bertrand a cumulé les titres de présidents d’associations, pour fonder il y a quelques années, l’association ALAJ (Association loisirs animations jeunesse) qui est à l’origine des grosses manifestations sur les Grandes Ventes, dont le Festival du Bois en collaboration avec la mairie de la commune.

 

La jeunesse est un élément clé des fonctions de Nicolas Bertrand notamment en tant que vice président de Caravelles, et vice président de la communauté de commune du Bosc d’Eawy.

 

Respectueux de ces ainées, et des prérogatives, il se présente à ces cantonales sachant qu’Annick Bocandé n’y  serait pas. Il avait un véritable souci de ne pas la gêner dans son parcours de politique départemental.

 

Nicolas Bertrand compte appuyer sa candidature sur 3 axes : sa jeunesse, son dynamisme et sa proximité des gens et du territoire, en somme sa simplicité.

Ce jeune homme est issu d’une famille modeste des Grandes Ventes et est très attaché à son canton de Bellencombre.

Il souhaite avant tout une campagne propre avec le respect mutuel des candidats.

 

Il souhaite être le conseiller général de tous, il veut défendre les intérêts locaux, aider les associations, les entreprises à monter leurs dossiers de subvention…

 

Nicolas Bertrand et sa suppléante l’ont bien martelé : l’action sociale n’est ni à droite, ni à gauche. Cette élection locale ne devrait pas être un moyen de régler des comptes avec la politique nationale. Pour prendre un exemple, la loi sur la retraite n’a pas été faite au conseil général à Rouen, ce n’est pas de sa compétence expliquait Nicolas Bertrand.

 

Selon ces candidats divers droite, peut importe l’obédience politique, il y a de bonnes idées à droite comme à gauche. Mais selon eux, le conseil général actuel souffre d’une politique de clientélisme et d’assistanat. Martine Lefebvre stigmatisait le fait que le conseil général distribue des sièges auto pour les enfants, alors que des parents ont les moyens de se les payer. Selon Nicolas Bertrand, la politique actuelle du conseil générale est faite pour se voir, mais les financements indispensables comme les transports vers les piscines sont terminés, il n’y aurait plus de subvention. Nicolas Bertrand regrette qu’un accompagnement au quotidien par une aide au fonctionnement des écoles n’existe plus.

 

Nicolas Bertrand et Martine Lefebvre veulent avant tout penser aux gens de leur territoire et non au pouvoir, se comporter en bon élu de campagne qui se soucie avant tout de ses concitoyens.

Ils veulent bien une politique sociale, mais pas une politique d’assistanat.

 

Présentation de Martine Lefebvre

Depuis 2007, aux élections cantonales, la parité doit être respectée. Aussi, Martine Lefebvre est le binôme de Nicolas Bertrand. Ce tandem se complète brillamment  de part l’âge, si Nicolas Bertrand a 28 ans, Martine Lefebvre a 55 ans. Ils se tempèrent l’un l’autre, et se complète. Elle aussi est issue d’un milieu modeste.

 

Nicolas Bertrand estime que le rôle de sa suppléante ne sera pas terminé lors que les élections seront terminées. Si ce tandem passe, Martine Lefebvre sera amenée à représenter Nicolas Bertrand.sur différentes manifestations lorsque celui-ci aura un empêchement.

 

En revenant à Martine Lefebvre, c’est après mûres réflexion qu’elle a accepté  d’être la suppléante de Nicolas Bertrand. Elle explique « si j’ai accepté, c’est que j’adhère aux idées de Nicolas, à sa façon d’exercer ses fonctions, toujours dans le respect de l’autre et enfin qu’il est pour moi le candidat qui a vraiment la volonté d’agir pour les habitants ; » Elle souligne à ce propos les diverses fonctions de Nicolas Bertrand, et sa connaissance des problématiques locales.

 

Martine Lefebvre est secrétaire de mairie de Grigneuseville et de Bracquetuit depuis 28 ans, elle est habituée à son rôle d’interlocutrice auprès des élus locaux et du public local. Martine Lefebvre se dit sensible aux problèmes inhérents à tout un chacun : chômage, maladie, divorce… Elle déclare : « l’avenir inquiète tout le monde sans exception. Selon elle, «  il est temps que les politiques entendent tout cela ».

 

Martine Lefebvre a  accepté la proposition de Nicolas Bertrand car il lui a fait sentir qu’elle prendrait véritablement une place dans ce tandem, n’ayant pas le rôle de « potiche ». Elle se savait rassurée d’une campagne respectueuse de toutes les tendances. Elle déclare : « Nicolas est pour moi la personne idéale pour représenter notre canton au sein du Conseil Général le Seine Maritime. »

 

Invitation

 Mesdames, Messieurs, mes lecteurs, maintenant à vous de faire entendre vos choix dans les urnes de vos communes du canton de Bellencombre.

Eawy News reste à la disposition des candidats aux cantonales qui désireraient s’exprimer ici dans un esprit de liberté, et sans langue de bois.

Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés