Traduction

Commentaires

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

économie

Lancement de la 22ème campagne , le 4 décembre

Encore une nouvelle saison pour les restos du coeur qui va débuter le 4 décembre

 

Cette année, il est prévu que plus de 670 000 personnes auront une aide des restaurants du coeur. Plus de 75 millions de repas seront servis. Cette année, cela fera une augmentation de 6.3 %. Les 48 000 bénévoles sont inquiets. La priorité de l'association est de pouvoir sortir durablement les personnes de la pauvreté. Que ce soit en les aidant à trouver un emploi, un toit, une vie "standard".. Dans le site www.restosducoeur.org, il est stipulé que : "les restos vont se battre pour que les candidats aux élections de 2007 n'oublient pas de prendre ces problèmes à bras le corps dans leurs programmes.

Les priorité pour 2006 / 2007

Les Restos du coeur souhaitent favoriser le logement. Beaucoup trop de gens vivent dans la rue. Pour cela il est nécessaire de diversifier les structures d'hébergement d'urgence, mais aussi ouvrir des accueils de jour,...

Les familles accueillies par les restos du coeur espèrent que leurs enfants ne connaîtront jamais la précarité. Aussi des bénévoles développent des structures d'accompagnement scolaire. Une cinquantaine d'ateliers vont être mis en place pour combattre l'exclusion à la racine.

Les restaurants du coeur restent attentifs à l'équilibre alimentaire dans les repas distribués, sensibilisant ainsi les familles qui fréquentent les centres de distribution.

La dernière campagne des restos en quelques chiffres pour la France

Personnes accueillies : 670 000

Bénévoles : 48 000

Repas distribués : 75 000 000

Centres et annexes : 1 900

Restos bébés du coeur : 260

Nombre de bébés de moins de 12 mois aidés : 23 000

Camions et points repas chauds : 90

Herbergement d'urgence : personnes logées : 10 000, nuitées : 50 000, lits : 222

Logements en sous location : logements : 427, personnes logées : 1 250

Atelier et jardins : 165

Salariés en contrats aidés : 1 020

Activités culturelles et loisirs : 1 020

Soutien scolaire : 130

Nombre de donateurs : 480 000

Montant dons et legs : 45 000 000 €

 

Un souci de transparence

La comptabilité des restos du coeur est drastique Pour 100 € reçus, 56.7 € sont pour l'aide alimentaire et les relais. 14.50 € vont aux actions d'aide à l'insertion,  0.50 € va à la formation des bénévoles. 12.1 € sont prévus pour le fond de prévoyance. 7.7 € servent à la tournée des Enfoirés, aux disques et activités annexes. 8 € sont pour pour les frais généraux et 0.50 € pour les frais divers.

Les chiffres des ressources financières des restos du coeur sont accessibles sur leur site. C'est tout à fait transparent et rassurent les généreux donateurs. Alors libérez les cordons de la bourse, peut être un jour, aurez-vous besoin des restos du coeur ? Alors aidez les autres en temps économiquement favorable pour vous.

Répartition des ressources financières

37.8 % viennent de donateurs de la générosité du public

27.1 % viennent des concerts des Enfoirés, des disques et autres

10.5 % viennent de l'Union Européenne (en produits alimentaires)

18.8 % viennent de subventions, de remboursements de contrats aidés

5 % viennent de sources diverses

0.8 % viennent de produits financiers

ANPE : Guides pour agir

 

Ils se mettent en quatre pour aider les demandeurs d'emplois

Depuis quelques mois, les demandeurs d'emplois doivent rencontrer une fois par mois leur conseiller ANPE. Qu'en penser ?

L'état a eu une excellente initiative : rencontrer un conseiller ANPE tous les mois. Certains pourraient trouver cela fastidieux. Au contraire, ces conseillers se mettent en quatre pour nous aider, nous trouver des bons plans de carrière. En plus, ils vous boostent le moral. En ce qui me concerne, je repars gonflée à bloc, prête à faire tomber le mur de Berlin (quoi, c'est déjà fait ?!!!).

 

 

Je me voyais mal parler du livre de Thierry F., malhonnête patenté, discréditer l'ANPE, alors que de bons systèmes existent quand on veut vraiement travailler. La collection "des guides pour agir" aide les demandeurs d'emplois dans leurs recherches. 5 thèmes sont abordés : je bâtis mon projet professionnel, j'organise ma recherche, je recherche des offres d'emploi et j'y réponds, je démarche les entreprises, je réussis mon embauche.

 

Je ne veux pas dire qu'à coup sûr vous allez trouver un job, mais si vous suivez ces conseils, vous aurez plus de chance de décrocher des entretiens. Après,  il suffit de laisser sa sale tronche au vestiaire. Oui, ce n'est pas facile quand on souffre du délit de "sale gueule". Mais déjà, même quand vous allez à l'ANPE, habillez-vous correctement, proprement, soyez aimable, ne parlez pas comme un charretier, les conseillers sont là pour vous aider, pas pour être rabroués. En plus ce sera un superbe exercice d'entrainement pour vos futurs entretiens professionnels.

 

"Le monde bouge,... et vous ?

La 9 ème semaine de la solidarité internationale a lieu en ce moment du 11 au 19 novembre 2006. Plus de 3500 manifestations sont prévues en France.

 

C'est paradoxal, les richesses ne cessent de se multiplier mais la pauvreté ne cesse d'augmenter. Les inégalités n'ont jamais été aussi fortes. La mondialisation augmente l'interdépendance entre les pays. Les choix politiques et économiques mettent la planète en péril. La solidarité internationale est nécessaire pour agir contre les causes des inégalités au Nord comme au Sud.

Des chiffres

Plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim.

100 millions d'enfants vivent dans la rue.

La moitié de l'humanité vit avec moins de 2 € par jour.

20 % de la planète consomme 80 % des ressources. 

 

Qu'est ce que la solidarité internationale ?

C'est être conscient des enjeux qui nous concernent tous, que ce soit ici et ailleurs. C'est aussi prendre en compte les conséquences de nos actes, pour ceux qui nous entourent. Finalement, il s'agit de se mettre en mouvement pour construire un monde plus juste.

Une autre définition explique que c'est un acte réfléchi qui vise à induire des changements de comportements individuels et collectifs. C'est aussi un acte politique qui a pour objectif de rendre les règles politiques plus équitables sur le plan mondial. C'est aussi un acte nécessaire pour tous, car c'est la condition d'un monde plus juste.

La réponse à des questions

La semaine de la solidarité internationale permet de répondre aux questions suivantes :

- La solidarité internationale : qui s'investit ? où ? et comment ?

- Le développement durable, on en parle beaucoup, mais qu'est que c'est exactement ?

- Etre solidaire, à quoi ça sert ?

- La mondialisation, ça fait peur : que peut-on y faire ?

- Et moi, comment puis-je agir ?

 

 

Le commerce équitable

Il existe une autre façon de consommer. Acheter un produit issu du commerce équitable permet de respecter les droits des populations et d'assurer aux producteurs un revenu decent.

 

Pour plus d'informations : www.artisansdumonde.org et www.maxhavelaarfrance.org

 

Si nous nous voulons changer les choses, soyons déjà à l'écoute de l'information cette semaine, et agissons près de chez nous.

Paris Nord Villepinte : Le salon de la sous traitance

Le Midest ou le tour du monde en 4 heures

 

Le salon de la sous traitance, le Midest à Paris Nord Viillepinte était plutot à la morosité pour cette édition 2006 de la semaine passée.

Les exposants étrangers étaient présents à près de 40 %, une majorité venant de Chine et des autres pays asiatiques, ainsi que des Pays de l'Est, dont les slovènes. Le Magreb était bien présen t avec le Maroc et la Tunisie. Il ne faut pas oublier non plus les stands importants de l'Epagne et du Portugual.

 

Le stand Haute Normandie était représenté notamment par les établissements Rougette de Saint Nicolas d'Aliermont.

 

Cette édition 2006 est marquante par des produits industriels étrangers asiatiques qui n'ont rien à demander à la qualité française. Inutile de préciser que les prix doivent être on ne peut plus compétitifs. Ce n'est pas ainsi que l'on supprimera les problèmes de chômage en France, même si, parait-il, les statistiques diminuent... C'est la méthode Coué, suffit de se le répéter pour s'en persuader.

 

Restons optimistes, 2007 sera peut être un bon cru.

"Ouvrons la porte à toutes les compétences"

C'est le thème de la 10 ème semaine pour l'emploi des personnes handicapées qui a lieu cette année du 13 novembre au 19 novembre 2006.

 

Comme chaque année, l'ADAPT organise la semaine de l'emploi des personnes handicapées, afin de favoriser les rencontres entre les entreprises et les candidats handicapés. C'est un rendez-vous incontournable pour certains recruteurs, mais aussi un déclencheur de bonnes volontés pour les entreprises qui n'ont pas encore franchi le premier pas.

Un peu d'histoire

La première semaine de l'emploi a été créée en 1997 par l'ADAPT, afin de mobiliser et changer le regard des recruteurs par rapport aux handicapés à la recherche d'un emploi. En multipliant les actions, plus de 150 prévues sur toute la France cette semaine, l'ADAPT veut faire tomber les préjugés et valoriser les compétences.

 

Handicap et emploi en chiffres

93 % des entreprises sont satisfaites d'avoir recruté des personnes handicapées

90 % des personnes handicapées ne nécessitent aucun aménagement de poste

87 % des salariés jugent la présence de collègues handicapés enrichissantes

680 000 personnes handicapées ont un emploi, 160 000 sont dans le secteur public, 375 000 dans le secteur privé, 35 000 sont des travailleurs indépendants, 110 000 sont dans des centres d'aide par le travail.

Le taux de chomage est de plus de 25 % chez les personnes handicapées.

 

10 bonnes raisons de recruter une personnes handicapée : c'est votre entreprise qui gagne!

L'ADAPT a développé 10 points pour inciter les entreprises à employer des personnes handicapées.

4 bonnes raisons pour ne pas passer à côté de collaborateurs motivés, dynamiques, talentueux et fiables.

Raison 1 : votre entreprise gagne à recruter des personnes motivées. Les personnes handicapées redoublent de motivation pour démontrer le bien fondé de leur recrutement.

Raison 2 : votre entreprise gagne à choisir des personnes dynamiques. "Combattantes du quotidien", les personnes handicapées savent relever des défits.

Raison 3 : votre entreprise gagne à se doter de nouveaux talents. Les personnes handicapées sont porteuses de capacités qu'elles développent pour conpenser leur handicap.

Raison 4 : votre entreprise gagne à recruter des collaborateurs fiables. Les personnes handicapées sont aussi présentes, autonomes et productives que les autres.

2 bonnes raisons pour ne pas manquer d'occasions de dynamiser vos équipes.

Raison 5 : votre entreprise gagne à développer l'esprit d'équipe. Les personnes handicapées sont facteur de rassemblement et vecteur de confiance.

Raison 6 : votre entreprise gagne à favoriser l'épanouissement de tous. Pour apprendre à chacun à s'accepter et à accepter les autres.

4 bonnes raisons pour que votre entreprise gagne sur tous les fronts.

Raison 7 : votre entreprise gagne à intégrer les différences. Les personnes handicapées sont un enrichissement pour l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise et ses clients.

Raison 8 : votre entreprise gagne à valoriser son identité. Les personnes handicapées apportent à l'entreprise un supplément d'humanité.

Raison 9 : votre entreprise y gagne financièrement. Aides à l'embauche et aux formations, adaptation des postes de travail, contributions légales diminuées.

Raison 10 : votre entreprise y gagne à faire le premier pas. Plus de 9 entreprises sur 10 qui ont recruté une personne handicapée sont satisfaites.

 

Pour plus d'information et de dépôt de CV, www.semaine-emploi-handicap.com, pour le programme des actions de la semaine, 0825.05.4000 (0.15 € la minute).

 

France : la trêve hivernale

 

Aujourd’hui, on n’a plus le droit d’avoir froid !

Quelques mois de répit, c’est tout ce que la loi peut offrir contre les expulsions.

 

La trêve hivernale est effective depuis la nuit du 31 octobre 2006. Il était temps, les premières gelées ont eu lieu la nuit du 2 novembre. Pendant quelques mois, jusqu’au 16 mars, quelques dizaines de milliers de ménages vont avoir un peu de répit.

 

Cependant, la trêve hivernale ne concerne pas les squats, ni les personnes habitant dans un immeuble ayant fait l’objet d’un arrêt de péril.

 

La flambée des loyers n’aide pas les personnes dont les revenus sont faibles. Certains travaillent mais ne peuvent subvenir à toutes les charges de leur foyer. Droit au Logement (DAL) a salué la fin des expulsions, affirmant cependant que « cette année, plus que les années précédentes, des familles et des personnes confrontées à la spéculation immobilière et à la flambée des loyers, ont été jetées dehors ».

 

Selon une enquête de l’INSEE, 800 000 personnes ont dû séjourner au moins une fois dans la rue ou dans un centre. Un tiers d’entre eux sont des ouvriers, ou des employés sans qualification.

 

En l’absence de solution, lors de la journée mondiale de refus de la misère, plusieurs associations ont demandé à ce que les sans logis ou les mal logés puissent se tourner vers la justice en l’absence de solutions. Peut-être les présidentielles vont trouver un écho favorable à ce problème épineux.

Le 17 octobre : Journée mondiale du refus de le misère

 

Ensemble contre l’exclusion

 

Chaque 17 octobre est organisée la journée mondiale du refus de la misère. Cette initiative est née du père Joseph Wresinski et de plusieurs milliers de personnes issues de milieux divers, qui se sont rassemblés sur le parvis des droits de l’homme à Paris en 1987. Cette journée a été reconnue par l’ONU depuis 1992.

 

Chaque 17 octobre, c’est l’occasion de refuser la misère et de s’interroger sur les engagements que nous pouvons tous prendre, en tant que citoyen, et en tant qu’être humain.

Le message proclamé le 17 octobre est : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

 

De nombreuses associations locales, nationales, internationales se mobilisent pour plus de justice et de fraternité. Elles représentent tous ces citoyens qui refusent l’injustice et l’exclusion. Aujourd’hui, Amnesty International France, le Secours Catholique, Action Mondiale Contre la Pauvreté, ATD Quart Monde France lanceront un appel à Paris pour évoquer les reculs des années passées et proposer une mobilisation au-delà des actions d’urgence. Un numéro gratuit du journal « Résistance » est édité à 1 500 000 exemplaires, un cahier central est consacré aux échéances électorales, un appel est lancé aux candidats à la présidentielle.

 

Il y a quelques années, Geneviève de Gaulle Antonioz, grande résistante, s’exprimait ainsi : «  s’accorder seulement pour agir quand il est trop tard, quand la mort par le froid nous choque et nous dérange, n’est pas acceptable,…, Le fondement de notre société est en jeu, ayons le courage de refuser que des personnes et des familles vivent dans l’inhumanité. »

Bellencombre : Travaux

 La salle des fêtes retrouve son toit

Depuis janvier dernier, la salle des fêtes de Bellencombre est fermée pour cause de rénovation. Il est vrai que le local n’était plus aux normes et la toiture en fibro ciment posait problème avec les découvertes récentes sur les dangers de l’amiante. La municipalité a pris le « taureau par les cornes » et a décidé d’engager les travaux nécessaires. Lors des Vœux du Maire, Bernard Caux expliquait qu’il «était préférable de faire une rénovation au cœur du village que de reconstruire une autre salle des fêtes en périphérie de Bellencombre. Il est vrai qu’une salle des fêtes est un lieu de mouvements et de vie d’une commune.

Là, la salle des fêtes de la commune a retrouvé une nouvelle charpente. Les travaux vont bon train, et laissent présager un local agréable où se réunir.  

Des artisans locaux

 

Pour la rénovation de la salle des fêtes de Bellencombre, des artisans, des entreprises ont été choisies sur le département. L’architecte est Manuel Fourreaux de Beaumont le Hareng, le gros œuvre est effectué par Yves Ligny d’Esteville, La charpente bois et la menuiserie d’intérieure sont le travail de l’entreprise Prévost de La Rue Saint Pierre, la couverture sera l’œuvre de l’entreprise Lamperrier de Buchy. La menuiserie extérieure est à la charge de Marchand Miroiterie de Dieppe, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Canton de Bellencombre : La Communauté de Communes du Bosc d’Eawy

Un diagnostic touristique et économique pour la Communauté de Communes du Bosc d’Eawy

 

Amandine Defréville et Yannick Friboulet ont passé 4 mois sur le territoire afin de faire une analyse complète du tissu économique et touristique de la Communauté de Communes.

 Amandine Defréville et Yannick Friboulet, sont deux étudiants en licence pro aménagement du territoire à Paris 12  dans le Val de Marne. Ils sont de la première promotion de ce nouveau cursus. Les examens sont terminés, ils ne leur restent plus qu’à présenter leurs rapports de stage en septembre prochain. Après cette dernière formalité, ils seront à la recherche d’un emploi. Ils sont, l’un comme l’autre, intéressés par la fonction publique dans l’aménagement du territoire.

 

Travail sur la Communauté de Communes

Amandine Defréville s’est attachée à faire une analyse économique du territoire, tandis que Yannick Friboulet a fait une analyse touristique. Il s’agit là d’un travail de promotion et de stratégie de développement du secteur. Chacun a écrit une thèse de 60 pages intitulées : « Bosc d’Eawy, une destination touristique en devenir » de Yannick Friboulet, et « Bosc d’Eawy, une économie à revitaliser » d’Amandine Defréville. Ils ont travaillé en binôme, mais chacun se spécialisant dans son domaine. Ce travail sera soumis aux élus, ils auront une analyse complète des forces et faiblesses de la Communauté de Communes du Bosc d’Eawy. Ces jeunes gens ont trouvé cet investissement de 4 mois très intéressant. Amadine Defréville expliquait : « rester pendant 4 mois sur le terrain permet de bien cerner les besoins, c’était enrichissant. En plus, des responsabilités nous ont été confiées ». Yannick Friboulet lui a apprécié : « le bon accueil des maires ». Selon eux, leurs visions extérieures, car ne vivant pas sur la Communauté de Communes, permet d’avoir une vision objective des forces et faiblesses du territoire. Amandine et Yannick sont repartis le 26 juillet dernier. Ils ont fait un excellent travail. Mais au sein de la Communauté de Communes, leurs collègues regrettent leurs gentillesses et leurs bonnes humeurs. Si vous avez besoin de personnes qualifiées en aménagement du territoire, ils seront disponibles, en recherche d’emploi à partir de septembre, pour avoir leurs coordonnées, prendre contact avec la Communauté de Communes du Bosc d’Eawy au 02.35.83.21.24

Amandine Defréville et Yannick Friboulet ont passé 4 mois à la communauté de communes du Bosc des Eawy aux Grandes-Ventes, afin de faire un diagnostic complet pour l’économie et le tourisme.

 

 

 

 

 Auffay : Auffay : production de blé

La mer de blé

Les établissements Lepicard à Auffay débordent des productions de blé. Une partie est stockée à l'extérieur comme tous les ans. Pourquoi chercher à produire toujours plus, à faire des recherches, notamment sur les OGM, si les surplus de blé ne sont pas utilisés intelligemment au profit des pays défavorisés. Si quelqu'un a une réponse probante, je me ferais un plaisir de le citer dans ce magazine, à condition que ce ne soit pas anonyme.

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés