Traduction

Commentaires

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

environnement

 

Festival : Environnement 



Des artistes, des jardiniers, des cuisiniers, des producteurs locaux et des associations se rassemblent pour le 5ème

Festival des 1001 légumes

29 et 30 septembre 2012 10h00 à 18h00  Au Potager de Beaumesnil  (27)

 

Invitée d'honneur, l'association « Le chemin du Halage » qui proposera plusieurs démonstrations de traction animale...

  384022_10151242325708055_1295023362_n.jpg

 

Au programme :

Samedi 29 septembre :

14H Conférence "les engrais verts au Potager" par Victor Renaud auteur du Traité Rustica du Potager.

15H Conférence "la Traction animale" par l’association le Chemin du Halage

16H30 Spectacle "Paradisi Hortus" de la Compagnie Dakoté (Ballade théâtrale poétique et burlesque pour toute la famille)

17H Conférence "Se lancer dans l’apiculture" présentation du Rucher-école.

 

Dimanche 30 septembre :

11H30 Spectacle "Le Jardin d'Hortense" de la Compagnie du Chat Bada (spectacle musical de 3 mois à 6 ans).

14H00 Conférence "La Permaculture" par Perrine et Charles Herver-Gruyer de la ferme bio du Bec Hellouin.

15H30 Conférence "Démarrer un Verger normand chez soi" par Jean-Pierre Couturier des Jardiniers de France.

17H00 Spectacle "Bruits de jardin" de la Compagnie du Chat Bada (spectacle à partir de 3 ans et pour toute la famille).

 

Tout au long du festival, retrouvez également :

  • Des producteurs locaux (miel, cidre, pains bio, œufs, fromages, produits issus de la framboise, huiles, etc.)

  • Les produits du commerce équitable avec Artisans du monde

  • Le Cagouill’Eure et les élèves du Lycée hôtelier Clément Ader

  • L’Association « Je cuisine mon jardin »

  • Les graines de Kokopelli

  • Présentation de pommes et poires de variétés anciennes

  • L’association Nature et Vitalité

  • Le Moulin Amour

  • Objets eco-design pour le jardin et la maison avec Matières et Nuances

  • Articles en Mohair et Alpaga par "La Bas Laine"

  • Les Pixels d’Ajou (exposition de photos)

  • Les « Apprentis sages » (articles de puériculture écoproduits)

  • La librairie associative le Rouge et le Noir 

  • L'association des Jardiniers de France pour vous conseiller sur tous les aspects du jardinage

  • le Syndicat des Apiculteurs de l'Eure

  • le Groupe Mammalogique Normand

  • l’Association « Terre de liens »

  • Une exposition des courges et autres légumes du Potager

  • Des animations enfants

  • Des balades en ânes bâtés

  • Les visites commentées du Potager… + d'infos . : http://www.1001legumes.com/le_potager_de_beaumesnil_009.html



En pratique :

 Adresse du potager : Le Potager de Beaumesnil - 7, Rue des Forges - 27410 Beaumesnil

Tarifs: Adultes 4 € -- Enfants 6 à 12 ans = 3 € -- gratuit jusqu'à 5 ans

Dés 12H00, une restauration à base de cochons grillés et de légumes du Potager !

Environnement : Espèces sauvages protégées

Faut-il t’en faire mon p’tit loup ?

Le loup, bouc émissaire des éleveurs ?

Source ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages)

Loup2-R.Blackbourn.jpg


Le loup est une espèce menacée en Europe (moins de 10 000 individus). Aussi, Canis lupus est strictement protégé par la Directive Habitat et la Convention de Berne.
Signataire de ces protocoles européens, la France s ‘est donc engagée à assurer sa protection intégrale. Mais sur le terrain, le braconnage et les tirs officiels accordés à titre dérogatoire par l’État (tirs de 6 loups autorisés en 2006) mettent les populations en péril.

Certains éleveurs n’hésitent pas à accabler le loup de tous les torts pour demander son élimination.
S’il lui arrive de prélever quelques moutons sur les troupeaux, il est inacceptable de lui mettre sur le dos l’entière responsabilité des problèmes de la filière ovine (baisse des prix de la viande, concurrence étrangère, maladies…), d’autant que seuls 0,05 % des pertes de bêtes lui sont attribuées et que des mesures de protection efficaces et subventionnées par l’État sont proposées aux éleveurs.


Le retour du loup implique en effet une modification des pratiques pastorales actuelles. Les troupeaux doivent désormais être rassemblés la nuit, constamment gardés par un berger et protégés par un ou plusieurs chiens patous.


Si certains éleveurs acceptent d’adapter leurs méthodes de travail pour mieux cohabiter avec le loup, d’autres s’y opposent, soutenus par de très puissants syndicats agricoles qui voient là un moyen de fédérer une profession en proie à des difficultés d’un autre ordre, et par des politiques qui y trouvent leurs intérêts.

Le loup n’est autre que le bouc émissaire idéal pour détourner l’attention des véritables problèmes d’une filière ovine en crise.


 

L’ASPAS en action

Luttant depuis plus de 30 ans pour la défense du loup, l’ASPAS :

s’oppose fermement et juridiquement aux tirs de loups autorisés par le ministère de l’écologie.
attaque en justice chaque arrêté préfectoral autorisant la destruction d’un loup
demande au ministère de l’écologie d’anticiper l’arrivée du loup dans les régions tels que l’auvergne ou le jura en mettant en place un système d’aide préventive : financement de l’acquisition de chiens patous, travail de formation aux différentes techniques de protection…
diffuse une pétition pour sauver les loups et dénoncer le lobbying agricole anti-loup
sensibilise le grand public aux bienfaits du retour du loup en France et aux solutions existantes face aux contraintes imposées aux éleveurs par sa présence

 

Les pétitions signées et retournées à l’ASPAS sont ensuite expédiées et traitées à la Commission Européenne.

Source http://www.aspas-nature.org 

 

Pétition pour la sauvegarde du loup

http://www.aspas-nature.org/agir/petitions/sauvons-les-loups/ 

Environnement : Espèces sauvages protégées


Communiqué de presse de l’ASPAS

Association pour la Protection des Animaux Sauvages

  depliant-aspas-nature-vivante.jpg

L’ASPAS poursuit J. Bové pour incitation au braconnage

José Bové, médaille d’or de la démagogie

Le 17 juillet dernier en Lozère, José Bové déclarait : « Si le loup risque d’attaquer un troupeau, la meilleure façon de faire c’est de prendre le fusil et de tirer ! ». Les écologistes sont furieux de cette trahison et ripostent.


Curieuse façon de faire, pour un élu chargé de voter les lois, et qui, pour complaire à quelques-uns de ses ex-amis, appelle à les enfreindre. Curieuse déclaration de la part d’un eurodéputé élu par les Français pour une meilleure prise en compte de la protection de la nature. Celui qui par le passé a montré tant de courage face aux lobbies et à la FNSEA s’est désormais rabaissé au même niveau de l’anti-écologie primaire.


En application de la Directive Habitat et de la Convention de Berne, le loup est aujourd’hui une espèce strictement protégée en France. Sa destruction illégale (et l’incitation à commettre un tel acte), telle que M. Bové la préconise, est une infraction pénale correctionnelle, punie de 15 000€ d’amende et d’un an d’emprisonnement. Les solutions de protection des troupeaux existantes s’avèrent non seulement efficaces, mais ce sont les seules qui permettent aujourd’hui d’envisager la cohabitation entre le loup et le pastoralisme.


Car le tir du loup a, le plus souvent, des effets inverses au résultat souhaité : en faisant éclater une meute stable régie par un couple dominant, le risque d’attaque sur les troupeaux augmente ! La seule solution est donc la protection des troupeaux. Elle seule garantit la pérennité du pastoralisme. Mais c’est moins populiste, et beaucoup moins médiatique.


Entre schizophrénie et basse stratégie médiatico-politique, la fin de carrière de José Bové est décidément pitoyable. Elle est également contre-productive tant pour le monde de l’élevage, son ancien métier, que pour la protection de la nature, qui est pourtant au centre des discours d’Europe Ecologie Les Verts.


L’ASPAS dépose plainte pour incitation au braconnage envers une espèce protégée, et en appel à Europe Ecologie Les Verts, pour qu’ils se positionnent clairement sur les enjeux environnementaux et de protection de la nature, quitte à se séparer de quelques-uns de leurs députés qui confondent politique et cirque médiatique.


Ces dernières semaines, le manquement de la France à ses engagements communautaires a poussé l’ASPAS à porter plainte contre l’État français pour sa gestion calamiteuse du « dossier loup ». D’abord auprès de la Commission Européenne puis devant le Comité permanent de la convention de Berne. Les pressions incessantes des anti-loups ont déjà plongé notre pays dans l’illégalité en obtenant une législation encore plus permissive en matière de destruction des loups. Mais apparemment pas encore suffisamment au goût de l’eurodéputé Bové qui en appelle désormais au braconnage.


Pierre Athanaze, Président de l’ASPAS

 Pétition pour la sauvegarde du loup

http://www.aspas-nature.org/agir/petitions/sauvons-les-loups/

Dieppe : Transport

 

HN’go loisirs : le week-end, voyagez en illimité

40x60_loisirs_2012 

Envie de flâner dans les rues de Rouen, de découvrir Le Havre, ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, de visiter une exposition, un monument… la Région Haute-Normandie, en partenariat avec la SNCF, reconduit le pass transport HN’go loisirs du 26 mai au 23 septembre 2012. Ce pass, destiné à favoriser le tourisme régional ainsi que le transport propre, est proposé en deux formules : 18 euros pour 1 personne ou 30 euros pour 2 à 5 personnes.


Il permet d’effectuer autant de trajets que vous le désirez durant un week-end sur toute la Haute-Normandie, en train ou en bus Région, et vous pouvez acheter autant de pass que vous le désirez pendant la saison. Ils sont par exemple disponibles en gare de Dieppe et vous permettront de profiter des richesses de la région Haute-Normandie durant tout l’été et surtout en toute tranquillité. Sans vous soucier de la circulation et du stationnement.


Pour en savoir plus : www.ter-sncf.com/haute_normandie ou contactez aléorégion au 0825 000 276 (0,15 euro/mn).

 

Source : www.dieppe.fr/



Culture : DVD       


Nos enfants nous accuseront

accu.jpg

 


Année de production : 2008

Date de sortie : 5 novembre 2008

Durée : 1h 47min

Réalisé par Jean-Paul Jaud

Avec des acteurs inconnus

Genre : Documentaire

Nationalité : Français

Distributeur : CTV International

Le Pitch :

La courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique. Un seul mot d'ordre : Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d'agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas.

 

Si vous souhaitez  avoir peur, vous avez le bon documentaire et pourtant il est salutaire. Combien de cochonneries sont dans nos assiettes ? Le film concerne les enfants, mais aussi nous les adultes. Il nous faudrait revoir toute notre alimentation mais aussi et avant tout, les normes de fabrication, de production, …

Ce documentaire est longuet mais très instructif. Il nous donne une véritable envie de réformer notre alimentation. Toutefois, ce n’est pas si simple avec un petit budget.

programme gdj2012-1
programme gdj2012-4
programme gdj2012-7

551864 10150853277103055 285335913054 11881585 711988817 n

P1020907.JPG

Environnement : Expositions

 

Matières et Nuances expose :

 

Le Dimanche 8 Avril 2012, de 9h à 18h

"  Festival des plantes Nouvelles "

à Saint Nicolas d'aliermont ( 76 )

Dans les jardins du presbytère

 

 

Lundi 9 Avril 2012, de 10h à 18h30

" Rendez vous aux jardins "

à La Londe ( 76 )

Dans les jardins de la mairie

 La Haye de Routot : animations

Festival les Z’Orties

Du Samedi 31 mars 2012 au Dimanche 01 avril 2012 à la Haye de Routot.

 zortie

L’objectif du Festival est de nous réconcilier, dans la joie et la bonne humeur, avec des herbes dont on nous a dit qu’elles étaient “mauvaises et inutiles” et que l’on nous a incités à détruire, à grands coups de produits dangereux pour notre santé et tout ce qui nous environne. Heureusement, aujourd’hui, à la lumière de la science, on redécouvre leurs multiples bienfaits…

 

Comme chaque année, le programme d’Orties Folies est conçu pour intéresser toute la famille, et se décline en démonstrations, conseils, conférences, expositions, débats, films, dégustations, forum de livres, marché à thème (près de 80 producteurs), animations … et permet de rencontrer des gens passionnants, venus de tous les coins la France faire partager leurs connaissances et utilisations de l’ortie.

 

 

Programme 2012 :

NON STOP LES 2 JOURS :

 L’ortie au jardin :

- Conseil de Gérard Farcy, jardinier M.O.F

- Atelier-conseils « faire son extrait d’Ortie »

- Les enfants jardinent avec  « 1001 Légumes »

 

L’ortie en cuisine : Osez !

- Démonstrations de cuisine avec des Chefs

- Repas à thème (Samedi et dimanche midi)

 

Autres démonstrations :

- cuissons de pains à l’ortie  au Four à pain

- Vannier

- Sabotier traditionnel au Musée du Sabot

- Cannes sculptées pour belle rando

- «Dentelle» de bois

- Râteaux à foin

- Greffe et soins aux fruitiers

 

Musique avec :

 - « Les canards aiment l’ortie » !

 

Film « La révolution du sol vivant »

- Projection non stop dans la chaumière aux orties

 

- Débats avec les réalisateurs dimanche à 15h

Forum de livres :

Robert Bruce, écrivain colporteur et écrivain-paysan de France dédicacera ses livres, dont le dernier : Par Monts et par Caux III.

Marché à thème

Restaurants sur la fête

 

Parcours découverte des plantes sauvages

Rendez-vous à la chaumière aux orties à 11h/14h/16h30 les 2 jours

2 kilomètres  maximum (sans inscription)

Durée 45 min (bottes et imper conseillés)

 

CONFERENCES / DEBATS :

Samedi 31 Mars tente conférences

- 11h : Démarrer un potager bio, Jean Paul Thorez présente son livre

- 14h : Action civique PNPP : pulvérisation d’extrait de plantes (pour clôturer « la semaine sans pesticides »)

- 15h30 : La  guerre de l’ortie  continue : « On nous endort » à propos de l’utilisation des préparations naturelles à base de plantes ! Participez à l’info-débat. Avec Bernard Bertrand, des amis de l’ortie, et Dominique Jeannot de l’Aspro-pnpp.

 

Dimanche 1er Avril tente conférences

- 11h : Les propriétés de l’ortie, pour la santé et la joie de vivre, par Bruno Octau, naturopathe

- 15h : Débats : « la révolution du sol vivant ». Depuis toujours on nous serine qu’il faut labourer profondément. Le résultat : la terre se compacte : ruissellements, pollutions …..

D’autres méthodes ne nécessitent pas de labours. Les résultats sont meilleurs, avec moins d’efforts et de produits. Une révolution qui pourrait nous changer la vie ! Avec Perrine Bertrand et Yann Gril, les réalisateurs du film, et Bernard Bertrand.

- 17h : Dernières questions à Gérard Farcy, qui anime la chronique jardin de France Bleu Haute Normandie, et qui clôturera le Festival.

 

 

En pratique :

Festival  organisé par les Associations « Four à pain » et « Amis de l’ortie »

Tarif festival :

Plus de 16 ans : 4 €

Accès 2 jours : 7 €

 

Source : http://www.eureasso.fr

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés