Traduction

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

économie

 Dieppe : La Crise

 

Une fin d’année qui pourrait être chaude

Pour ceux qui en ont marre du marasme ambiance, la CGT de Dieppe vous propose de vous exprimer lundi prochain. La suite a été reprise sur le  site http://cgt-dieppe.over-blog.com

 

 

Est-ce aux travailleurs de payer la crise?

La CGT de la région dieppoise propose un grand débat le lundi 15 décembre à partir de 16h00, salle Paul Eluard à Dieppe, sur le thème:

Est-ce aux travailleurs de payer la crise?

 

En effet la grande région dieppoise est particulièrement touchée par:

=> le chômage,

=> la précarité,

=> la disparition des Services publics,

=> la baisse des effectifs des enseignants manaçant la qualité de l’enseignement,

=> la fusion de l’ANPE et des ASSEDIC, des Impots et du Trésor public,

=> la privatisation de la Poste,

=> le rapprochement des 3 organismes sociaux au niveau départemental,

=> etc.

 

Tout cela va rendre encore plus difficile la réponse aux besoins de la population, qui subit de plus ces dernières semaines les effets de la « crise financière », avec du chômage partiel, des arrêt de production, des fermetures annoncées et d’autres menacées !.......

 

« Et cela risque peut-être d'être encore plus difficile ! »

(C’est ce que l’on nous répète  à longueur de journée dans les médias !)

 

Pourtant des mesures sont déjà annoncées pour satisfaire les actionnaires !

Et les salariés dans tout cela ? Ce n'est tout de même pas à eux de faire les frais de la crise, alors qu'ils sont à l’origine de la production de richesse par leur travail !!

- D’où vient cette crise?

- Pourquoi faudrait-il en faire les frais ?

- N’y a t-il rien à faire ?

- Devons-nous subir ?

=> La CGT a des choses à dire !

=> La CGT a des propositions !

En fonction de la participation au débat, l'Union locale CGT proposera de poursuivre la réunion par une manifestation dans les rues de Dieppe.

France : Economie

 

Jeudi noir

Beaucoup d’enseignants sont mécontents du pouvoir politique actuel et le font savoir aujourd’hui. Leurs revendications sont sur le site de la CGT  de Dieppe. Eawy News vous en livre l’article ci-dessous :

 

Face à la politique de casse de l'éducation: la grève

La CGT éducation appelle les enseignants à faire grève le 20 novembre

 

L’ensemble des réformes en cours porte une conception régressive de l'éducation dont les personnels mesurent les dégâts, notamment depuis cette rentrée, dans les écoles, les établissements secondaires et l’université.

 

Le 19 octobre, 80 000 personnes venues de toutes les régions ont exprimé leur inquiétude dans les rues de Paris. Derrière un affichage d’équité, ces mesures accélèrent encore le désengagement de l'État du service public d’éducation.

 

Cette politique va détériorer, profondément et durablement, notre système éducatif. Elle contient tous les ingrédients pour que se renforce une école à deux vitesses dans une société minée par les injustices et les inégalités.

 

Ainsi, le projet de loi de finances 2009 prévoit 13 500 postes de moins dans l'éducation nationale. Ce budget s'inscrit dans la continuité de la politique de réduction de moyens menée depuis plusieurs années dans l’ensemble de la fonction publique.

 

D’ici 2011, c’est 90 000 emplois qui seront encore supprimés avec les réformes structurelles en cours : généralisation du bac professionnel en 3 ans au lieu de 4 ans, mastérisation de la formation enseignante et suppression des IUFM, réforme du lycée.

 

Cela représente plus de 10 % des effectifs actuels, auxquels il faut ajouter des dizaines de milliers d’emplois de personnels éducatifs. Dans le primaire et en maternelle, notamment, 6 000 postes seront supprimés à la rentrée 2009, alors que 16 000 élèves supplémentaires sont attendus.

 

De même, l’annonce du transfert, en 2009, de 3 000 maîtres spécialisés sur les 9 000 exerçant dans les réseaux d'aide spécialisés pour les élèves en difficulté (RASED) dans des classes ordinaires signe la disparition de l’enseignement spécialisé et par la même de la lutte contre l’échec scolaire.

 

Les lycées et les collèges continueront d’être fortement touchés, notamment avec la généralisation des fusions administratives et la multiplication des postes à service partagé. Ces choix, économiques et idéologiques, représentent une rupture avec la conception démocratique et républicaine de l'école.

 

Ils mettront le service public dans l'incapacité de remplir ses missions et accélèreront la mise en place d'un système concurrentiel. Les réformes engagées conduiront à une dégradation sans précédent des conditions d’étude pour les élèves et de travail pour les personnels.

 

Face à des attaques qui concernent tous les secteurs du système éducatif et tous les personnels c'est, tous ensemble, que nous devons répondre :

 

=> Pour refuser la gestion de la pénurie et la régression de notre système éducatif,

 

=> Pour exiger des moyens et des conditions de travail permettant aux personnels de mettre tous les élèves en situation de réussite et d’éradiquer l'échec scolaire,

 

=> Pour demander un autre projet d'école. Nous appelons l’ensemble des personnels de l'éducation nationale à décider la grève et à manifester le jeudi 20 novembre 2008

Les Grandes Ventes : Emploi

 

Si vous recherchez un job : C’est le moment d’envoyer votre CV

L’offre suivante a été trouvée sur le site du Centre de Gestion de Seine Maritime

 

Assistant administratif et comptable

Date limite de candidature :   09/11/2008

Date prévue du recrutement :   17/11/2008  

Type de Recrutement :  fonctionnaire ou non titulaire de droit public

 

Salaire indicatif :  traitement indiciaire

Nombres d'offres :   1

grades/cadres d'emploi ADJOINT ADMINISTRATIF DE 2EME CLASSE

 

MISSIONS  

Niveau du diplôme  Bac + 2

Descriptif des missions : Secrétariat administratif, comptabilité et gestion du budget du syndicat d électrification rurale et de gaz de la région de Bellencombre Londinieres Neufchâtel en Bray

 

Administratif :

Préparation et mise en oeuvre des décisions syndicales

Elaboration et rédaction de l'ensemble des actes administratifs, des comptes rendus

 

Budget

Préparation du budget avec l'élu, suivi du budget, gestion de la dette

 

Comptabilité :

Saisie des factures et suivi des réalisations des travaux

Elaboration de la paie

Remise des ouvrages

 

Accueil physique et téléphonique des administrés et des intervenants extérieurs

 

Profil recherché : Agent rigoureux, organisé, et ayant une aisance rédactionnelle, un sens du service public et doté de qualités relationnelles

Motivation, discrétion indispensable

 

Maîtrise des logiciels word, excel, power point

 

CONDITIONS DE TRAVAIL

Lieu d'affectation  LES GRANDES VENTES

Tps de travail 19 h 

 

POSITIONNEMENT DU POSTE   

Rattachement hiérarchique :    Maire ou Président

Fonctions d'encadrement :    0 agent

Relations (interlocuteurs externes) : Syndicat Départemental d'Energie, élus, Sous Préfecture et Comptable public

 

AVANTAGE(S) LIE(S) AU POSTE 

Possibilité de régime indemnitaire après la période d'essai

 

 Les candidatures sont à adresser  à :

 

SIER BELLENCOMBRE LONDINIERES NEUFCHATEL

Monsieur le Président

Communauté de communes du Bosc d'Eawy

44 Rue St Vaast

76950 LES GRANDES VENTES

 

Informations complémentaires : Informations sur le poste à demander à Mme Isabelle Vacandare, Directrice Générale au 02 35 83 21 24 ou sier.bln@wanadoo.fr

 

Si vous envoyez votre CV, pensez à bien vous préparer pour votre entretien. Bon courage ! Les recherches d’emploi sont de moins en moins faciles en ce moment.

 

Pour info, la commune de Bully près de Neufchâtel en Bray recherche une secrétaire de mairie.

Pays de Bray : Journées Nationales Portes Ouvertes Entreprises

 

Les visites entreprises en activité sur le Pays de Bray : Tourisme et valeur économique

 

Les Journées Nationales Portes Ouvertes Entreprises ont lieu du 15 au 22 octobre 2008. Elles permettent de découvrir des techniques de pointe ou traditionnelles. La rencontre d’hommes et de femmes pratiquant leurs métiers avec passion est toujours enrichissante, et peut susciter des vocations chez les plus jeunes.

Une deuxième semaine est programmée du 13 au 20 novembre 2008 ainsi que du 11 au 18 décembre.

Les visites sont gratuites, il suffit de s’inscrire auprès de l’office de tourisme concerné.

 

Depuis 2003, l’assemblée des chambre françaises de commence et d’industrie organise les Journée Nationales Portes Ouvertes des Entreprises durant une semaine en octobre. C’est une opportunité exceptionnelle de rencontrer ceux qui, jour après jour, contribuent à l’économie du pays. Ils nous dévoilent leurs organisations, méthodes de travail : productions et techniques.

 

Les JPNO s’adresse à tous. Venez plonger dans un monde fait de prouesses technologiques et de traditions bien vivantes.

 

Cette année, le Pays de Bray se lance dans l’aventure. C’est le moment ou jamais de découvrir les coulisses d’entreprises brayonnes, observer les techniques, les gestes, les métiers. L’environnement, l’artisanat,… Vous n’avez que l’embarras du choix

 

En pratique :

Visite de l’hippodrome de Mauquenchy :

Mardi 21 octobre, mardi 18 novembre et mardi 16 décembre à 10 h, pour 10 à 50 personnes

Inscription au 02.35.90.52.10

 

Visite de l’entreprise Ikos Environnement :

Mercredi 19 novembre, mercredi 17 décembre à 14 h.

Renseignements et Inscriptions obligatoires au 02.35.93.80.08

 

Visite de l’Atelier Renaissance :

Lundi 20, 21, 22 octobre à 18 h, samedi 15 novembre et samedi 13 décembre à 14 h, 15 h, 16 h, 17 h

Inscription obligatoire au 02.35.09.68.03

 

Visite de l’Atelier de l’Andelle

Jeudi 13 novembre à 14 h

Inscription obligatoire au 02.35.09.68.03

 

Prochainement : un portait de chaque entreprise participant aux visites, mais aussi de l’ACTPB organisatrice de cette animation.

Dieppe : Economie

Encore une journée merdique pour le gouvernement !

Qui a dit que les français sont râleurs ? Et les normands, p’têt bin qu’oui, p’têt bin qu’non...

Pour votre info, si vous êtes à la retraite, le message suivant vous concerne : la CGT  de Dieppe vous parle ! Si vous êtes automobilistes, attention aux bouchons.

 Retraités: tous ensemble pour l'augmentation des pensions

Jeudi 16 octobre,
Retraités,
Ensemble pour l'augmentation des pensions


En France, la situation des retraités ne cesse de se dégrader. L’écart entre les retraites et les salaires ne cesse de progresser. Plus encore, en 2008 leur pouvoir d’achat baisse : 1,36% d’augmentation des retraites pour 3,6% d’inflation.

Comme partout en France, les retraités se mobilisent, à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales de retraités le jeudi 16 octobre 2008.

Tous ensemble:
Rassemblement, jeudi 16 octobre
à 10h30 place Louis Vitet.

Economie : Carburants

 

Du vol, un oubli, une absence ?

Le baril de pétrole a baissé, le prix de l’essence a du mal à prendre la courbe descendante. Le gouvernement souffrirait-il d’Alzheimer ?

 

L’essence sans plomb 95 est montée jusqu’à 1,50 € le litre, aujourd’hui elle est aux alentours de 1,435 à Auffay.  Et pourtant, le baril de brut a perdu 32 %

 

Encore un fois, la CGT de Dieppe nous ouvre les yeux :

 

« Energie : à quand la baisse sur le prix du gaz et des carburants ?

 

Alors que le prix du baril de brut a perdu 32% de sa valeur en dollar depuis juillet, le consommateur français n’en ressent aucun effet sur sa facture de gaz naturel, et il reste très faible sur le prix de l’essence et de gasoil.

 

Concernant l’essence et le gasoil, la baisse des prix n’atteint que 11% pour le gasoil et 6,5% pour l’essence !

 

Quant au prix du gaz, les évolutions ne se font que dans un sens, celui de la hausse !

 

Pourtant, les hausses successives du gaz et des carburants ont bel et bien été justifiées par la hausse du prix du pétrole en dollar.

 

Concernant le gaz, "Comment la ministre de l’Economie peut-elle rester silencieuse après avoir accordé injustement une augmentation des tarifs à la mi-août ?" interroge l’association de consommateurs Indecosa-CGT qui demande au gouvernement d’organiser rapidement une réunion tripartite avec les associations de consommateurs et les grandes compagnies énergétiques pour négocier les modalités d’une véritable baisse des prix.

 

En 2007, Total, à l'image des grandes compagnies pétrolières à engranger 12 milliards d’euros de bénéfice. Combien pour 2008 ? Et combien de rentrées fiscales supplémentaires pour l'Etat, car les taxes sont de 70% sur les carburants ?

 

Ca suffit ! Salariés, exigeons de ne plus être considérés comme des "cochons de payeurs" ! Exigeons une meilleure répartition des richesses ! »

 

Evidement, le texte est gâché par les phrases ampoulées de la CGT.

Enfin, il est important de savoir que nous nous faisons avoir à chaque fois que l’on fait le plein à la pompe.

 

Bref, l’état nous pompe notre fric avec les taxes.

 

Autrefois, les socialistes avaient instauré la TIPP, une taxe qui variait en fonction des hausses ou  des baisses  de carburants. C’était pas mal comme idée ! Pourquoi ne pas la remettre au goût du jour ?

 

Cela ferait tellement de bien à notre porte monnaie. Certains n’ont pas le choix que t’utiliser leurs voitures pour aller travailler : la campagne n’est pas toujours desservie par le train ou les bus. Ne pas prendre sa voiture ok, mais comment faire quand on bosse à plus de 30 bornes en cambrousse ? Prendre un autre boulot à sa porte, … Impossible, ça c’était bon avant la première crise pétrolière en 1974.

 

Une personne travaillant à mi temps gagne moins de 600 € par mois, quand elle prend sa voiture pour travailler, elle dépense près de 120 € par mois. A cela, il faut retirer les dépenses inhérentes à la voiture : pneus, vidanges, réparations, assurance… Tout cela retiré, il ne reste pas grand-chose, sachant qu’il faut payer l’eau et l’EDF,… !  Si, ...il lui reste ses yeux pour pleurer.

Dernière nouvelle, aujourd'hui 9h, jai payé de sans plomb 95 à 1,39 € le litre... Enfin un peu de baisse, un peu plus on accepte !

Economie : La grève

 

Bougeons pour notre Poste

Les agents de la poste sont en grève aujourd’hui. Pourquoi ?

 

Quand on ne sait pas pourquoi, le plus simple est de se renseigner auprès du site de la CGT de Dieppe. Ne me dites pas que je suis coco, je ne fais pas de politique. Il faudra que je le répète combien de fois !

 

Peut importe l’orientation politique d’un syndicat, les arguments sont intéressants à être consultés.

 

« Le gouvernement veut transformer la poste en société anonyme. Bref, il veut privatiser ce service public.

Pourquoi ?

 

Comme pour EDF et GDF par exemple, sous prétexte de la concurrence libre et non faussée, le gouvernement veut offrir aux actionnaires les centaines de millions d’Euros d’excédents que la Poste dégage chaque année. Il y a donc de l’argent à se faire.

 

Suis-je concerné ?

 

Chaque citoyen, quel que soit son lieu d’habitation possède une boîte aux lettres. La Poste a obligation aujourd’hui de servir quotidiennement le courrier à tous, mais demain ?

 

Quelles conséquences ?

 

Présente sur tout le territoire avec ses facteurs et ses nombreux bureaux de Poste, elle participe à l’aménagement du territoire national tant en zones rurales qu’en zones urbaines. La logique de gestion dépendrait du taux de rémunération des actionnaires au détriment de la réponse aux besoins.

 

Pour les usagers :

 

La distribution du courrier au domicile ne sera plus automatique : risque de facturation au kilomètre ou nombre de plis avec soit un paiement direct par l’usager ou par une augmentation des impôts locaux.

 

 

Chacun le sait, notamment en zone rurale, le facteur c’est plus que le courrier, demain il rendra plus cette multitude de petits services (baguette de pain, médicaments..).

 

Pour les postiers :

 

Encore plus qu’aujourd’hui, la masse salariale sera la variable d’ajustement. Outre les milliers d’emplois en moins (donc des chômeurs en plus), les conditions de vie et de travail vont se modifier de façon radicale. L’agent de service public au service de tous les citoyens va devoir se transformer en instrument au service d’une logique financière:

 

Ensemble, usagers, élus, postiers agissons,

Pour un service Public modernisé

Pour la satisfaction des besoins de tous.

 

Exigeons :

­ => Le maintien de tous les bureaux de Poste en zone rurale, urbaine et suburbaine avec des horaires répondant aux besoins réels de la population, ainsi que la création partout où cela est nécessaire.

­ => Une distribution du courrier régulièrement garantie par la présence d’un centre de tri par département.

­ => Des services financiers garantissant l’accessibilité bancaire pour tous.

­=> Maintien de la péréquation tarifaire et géographique, qui permet l’accès de manière égalitaire à un service public postal de qualité accessible à tous.

­ => Les emplois de postiers doivent être plus nombreux et revalorisés avec des garanties collectives améliorées. »

 

Ca vous en bouche un coin ? Vous n’aviez pas pensé à toutes ces conséquences. Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul !

En tout cas, parmi tous ceux qui auront lu la prose de la CGT, on regardera son facteur d’un autre œil. C’est vrai qu’ils sont bien sympas de nous rendre de menus services.

Est-il bien judicieux de faire du profit en diminuant les services et en prenant en otage les usagers ?
A vous de vous faire votre opinion !

Economie : Gaz-électricité

 

Informons-nous pour savoir à quelle sauce nous allons être mangés !

Comme d’habitude, les querelles politiciennes me « beurrent la raie », cependant quand il s’agit de pouvoir d’achat, de son porte monnaie, je suis à l’écoute de ce qu’il se dit. Voyons ce que déclare la CGT à propos de l’augmentation du gaz et de l’électricité.

 

« Une nouvelle ponction sur le pouvoir d’achat des salariés ?

jeudi 7 août 2008

Déclaration commune CGT et INDECOSA CGT (1)

 

Le gouvernement vient de proposer une hausse de 2% pour les tarifs de l’électricité et de 5% pour le gaz. Ces majorations interviendraient au lendemain du week-end du 15 août !

 

Le gouvernement recourt toujours aux vieilles méthodes consistant à annoncer les « mauvaises nouvelles » au cœur des vacances quand les salariés et les usagers sont considérés comme ayant « la tête ailleurs ».

 

L’addition est salée particulièrement pour le gaz où l’augmentation serait de 15,5 % depuis le début de l’année. Cette escalade des tarifs est d’autant plus incompréhensible que le prix du baril de pétrole sur lequel est indexé le prix de la molécule de gaz est en net repli. Il a baissé dans la dernière période de 15%.

 

S’agit-il de faire plaisir aux actionnaires privés de GDF-SUEZ et de soutenir ainsi la valeur de l’action du groupe ?

 

L’élargissement des tarifs sociaux (tarif électrique de première nécessité et tarif spécial de solidarité en gaz) à 2 millions de ménages modestes n’est pas une réelle contrepartie. Les 150 millions d’euros qui serviront à les financer sont en fait prélevés sur les autres consommateurs !

 

Les dépenses de produits énergétiques atteignent déjà 10% en moyenne des budgets des ménages. Les augmentations depuis le début de l’année représentent une amputation moyenne de 50 Euros par mois du budget des ménages. Les salariés vont demander des comptes au gouvernement et à leurs employeurs dès la rentrée de septembre.

 

Montreuil, le 7 août 2008

 

(1)   INDECOSA CGT : Association pour l’INformation et la DEfense des COnsommateurs SAlariés CGT »

  

L’information passe aussi par des mouvements gratte-cul, c’est ça la démocratie. Chouette, nous avons la liberté de ne pas gober tout et n’importe quoi, pourvu que cela dure.

Economie : Hausse du carburant

 

Marre de raquer

Vous aussi vous en avez marre d’être une vache à lait, d’être une tirelire que l’on casse à chaque fois que l’on fait le plein. Tant qu’à payer, autant que ce soit pour une vraie raison. Il est vrai que les réserves de pétrole s’épuisent, cependant les richesses de Total augmente et celle de l’état aussi. Bref, la CGT lance au coup de gueule et une pétition que l’on retrouve sur le site suivant :

http://cgt-dieppe.over-blog.com/

 

Mais prenez connaissance du texte de la pétition, même quand on ne fait pas de politique, On a franchement envie d’acquiescer.



« Hausse des carburants: la CGT lance une pétition

Hausse des carburants: la CGT lance une pétition


Le Comité régional CGT de Normandie vous appelle à signer la pétition ci-dessous:

"
A l’aube de la période estivale et des traditionnels départs en vacances, force est de constater que le droit aux vacances pour tous est plus que jamais contesté : Hausse des prix alimentaires et des carburants ; baisse du pouvoir d’achat ; stagnation des salaires ; précarité…


Le non départ en vacances devient de plus en plus la règle notamment chez les retraités, les salariés (ouvriers ; employés ; cadres), les privés d’emploi. Ce phénomène d’exclusion sociale touche particulièrement les jeunes.

Cette situation n’est pas fatale.

Les profits des 40 plus grandes entreprises françaises atteignent des records pharaoniques, à titre d’exemple pour l’année 2007 Total a engendré 12 milliards d’euros de bénéfice.

L’État pour sa part profite de la hausse des prix des carburants pour financer sur le dos des salariés les cadeaux fiscaux octroyés aux plus riches.

Avec la CGT agissons pour un véritable droit aux vacances de qualité pour tous et exigeons : La baisse des prix des carburants. La hausse des salaires, des retraites et des pensions. Les moyens nécessaires pour que les Caisses d’Allocation Familiale puissent jouer leurs rôles en direction des familles. L’octroi de véritables chèques vacances, sur la base d’une contribution de l’employeur." »

 

La CGT serait-elle notre Robin des Bois ? En tout cas, cela fait du bien de voir que nous sommes compris.

 

Economie : Où est la vérité ?

 

La France roupille–t-elle ?

Les français sont-ils des fainéants ? Travailler plus pour gagner plus est-ce la solution, où en

sont nos amis européens ?

 

Le site CGT de Dieppe est vraiment une mine de renseignements. Hormis le côté politique, ce site a comme principale vertu d’ouvrir les yeux du citoyen lambda, qui comme moi est un brin naïf et croit tout ce qu’on lui dit.

 

Mais prenez connaissance de l’article suivant, il vaut son pesant de cacahuètes. Bonne lecture…

 

 

La France travaille plus que la moyenne européenne : 38h00

 

Durée du travail en France : un mensonge d'Etat

 

La France ne travaillerait pas assez !.  Il n'y aurait qu'un moyen de relancer la croissance et d'augmenter le pouvoir d'achat : travailler plus !

 

Par rapport à nos voisins, nous serions le pays qui travaille le moins, il faudrait que ça change !

 

Voilà le message dont nous rebat les oreilles avec un bel ensemble le Medef et la majorité présidentielle, à commencer par Sarkozy lui-même.

 

Or c'est grossièrement faux. Les salariés français travaillent plus que la moyenne européenne !

 

Merci à Léon Mercadet, journaliste à La matinale de Canal +, d'avoir rétabli les faits dans sa chronique, titrée La France bosse fort !

 

Pour remettre les choses à leur place, il suffit de consulter les chiffres 2006 d'Eurostat, le très officiel Office statistique des Communautés européennes, que la chaîne à péage présente on ne peut plus clairement, reprenant un tableau paru dans la revue Alternatives économiques :

 

Dans l'ordre croissant en nombre d'heures travaillées par semaine, on trouve d'abord les Pays-Bas puis la Norvège, le Danemark, l'Allemagne, l'Irlande, la Suède, la Belgique, le Royaume-Uni et la Finlande.

 

Vient ensuite la moyenne européenne, à 37,9 heures.

 

Le premier pays à travailler plus que ladite moyenne européenne (de justesse) (38h tout rond) est la France.

 

Viennent derrière l'Italie, la Lituanie, le Portugal, l'Espagne, l'Estonie, la Croatie, la Slovénie...

 

Les plus gros travailleurs sont enfin les Bulgares, Lettons, Tchèques et Grecs (42,7 heures).

 

Le tableau ci-dessus concerne la durée hebdomadaire mais on observe la même chose en se basant sur la durée annuelle, qui prend en compte vacances et jours fériés : elle est en France de 1545 heures, contre 1445 en Allemagne, 1499 au Danemark, les Pays-Bas étant le pays où l'on travaille le moins avec 1340 heures.

 

"Il y a un truc très très frappant, observe Léon Mercadet, c'est que les pays où l'on travaille le moins sont les plus avancés, les plus performants économiquement et socialement." "Ca alors !", s'exclame le présentateur de l'émission, Bruce Toussaint.

 

"A l'inverse, poursuit son chroniqueur, si on va en bas de classement, on s'aperçoit que les cancres sont (...) ceux dont le PIB par habitant est le plus faible. Tout se passe comme si plus on est un pays moderne, plus on est un pays économiquement performant, moins on travaille ! Allez savoir pourquoi, mais moins l'on travaille et plus le PIB par habitant est élevé, c'est comme ça que ça se passe en Europe.

 

"Alors quand les ministres et les porte-paroles du gouvernement nous répètent que nous ne travaillons pas assez, je me pose la question : est-ce ignorance ou est-ce mensonge délibéré ? En tout cas, c'est de l'idéologie, ce n'est pas des faits.

 

"J'ai quand même l'impression qu'on nous répète ça dans l'espoir qu'un mensonge cent fois répété devienne une vérité. Alors dans quel but cette distorsion des faits ? (...)

 

"Il y a une réponse évidente: c'est pour supprimer les 35h. Pourquoi supprimer les 35h ? Parce que c'est la durée légale. Ca veut dire quoi ? C'est le seuil de déclenchement des heures supplémentaires.

 

"Donc les Français travaillent déjà plus de 35h - on est à 38 - mais si on fait sauter les 35h, on n'a plus besoin de payer entre 35 et 38 au tarif des heures supplémentaires."

 

C'était en clair, sur Canal +, entre 7h 10 et 7h 20 : un grand moment de vérité à la télévision, qui laissait éclater en plein jour toute l'imposture de nos gouvernants.

 

Cela confirme la justesse de la position de la CGT de défendre les 35 heures et de vouloir l'étendre à tous les salariés

 

Que faire ? Déjà inciter le plus de monde possible à lire cet article…  Descendre tout casser dans les rues n’est pas une solution, surtout qu’il faut réparer ensuite… L’état serait foutu de nous augmenter les impôts pour compenser.

Il vaut mieux jouer du téléphone arabe et passer les infos à son voisin.

Un homme avertit en vaut deux !

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés