Traduction

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

économie

Dieppe : Economie

 

Sauvons l’IFCASS

Le Ministère prévoit pour 2011 une baisse de 50% de la subvention pour l'IFCASS. Il prévoit ensuite 0 euros pour cet Institut en 2012, ce qui implique la fermeture de l'établissement dès juin 2011. Dès aujourd'hui l'ensemble du personnel se mobilise ! lls ont  besoin de nous!

La mobilisation doit se poursuivre.

 

L’Institut de formation aux carrières administratives, sanitaires et sociales (IFCASS) intervient sur le champ de l’insertion, par la formation et la validation des acquis de l’expérience, au profit d’un public issu des DOM-COM et du bassin d’emploi Dieppois. Il est un outil de lutte contre le chômage.

 

Au départ, service national délocalisé du Ministère des affaires sociales, l’IFCASS a été transformé, le 4 septembre 1997, en groupement d’intérêt public (pour une durée de 10 ans), constitué entre l’Etat, représenté par le ministère chargé de la santé et le ministère de l’outre-mer (75% des droits statutaires) ; la ville de Dieppe, le centre hospitalier de Dieppe et L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité (LADOM, ex ANT) pour les 25% restants.

 

Sa convention constitutive a été reconduite pour 10 ans en 2007 après un rapport d’audit stratégique rendu par l’Inspection Générale des Affaires Sociales en avril 2006 et une réunion interministérielle tenue le 30 novembre 2006.

 

Pour mener à bien ses missions, l’IFCASS dispose d’un budget d’environ 3 millions d’euros et emploie une cinquantaine d’agents (47 ETP) dont 19 fonctionnaires détachés et 31 agents contractuels.

 

L’IFCASS est installé dans une ancienne caserne propriété du Ministère de la défense. Elle fait l’objet d’une mise à disposition gratuite.

 

 L'activité de l’établissement 

L’IFCASS accueille environ 290 stagiaires par an. Ils se répartissent sur les trois activités de l’Institut :

 

·         la préparation aux concours d’entrée dans les écoles du paramédical et du social (infirmiers, aide-soignant, assistante sociale, éducateur spécialisé ou de jeunes enfants,…), et des concours administratifs de catégorie B et C : 225 stagiaires,

 

·         les formations conduisant aux diplômes d’Etat d’aide médico-psychologique (DEAMP) et d’assistant de vie sociale (DEAVS) : 47 stagiaires,

 

·          la validation des acquis de l’expérience en vue de l’obtention des diplômes d’Etat d’aide médico-psychologique, d’auxiliaire de vie sociale, d’aide soignant et de d’assistant familial : 15 à 20 candidats.

 

L’IFCASS accueille une majorité de jeunes gens issus de l’outre mer (193 en 2009/2010) et essentiellement féminin. Cette situation explique l’existence de l’internat (180 places) et du service de restauration.

 

Il intervient dans le champ sanitaire et social, sur l’aide à la personne, et peut faire état d’un taux d’insertion se situant autour de 80 %. Il participe pleinement à la continuité territoriale en ouvrant les champ des emplois du paramédical et du social aux jeunes issus de l’outre-mer.

 

 Le projet de fermeture de l’Institut

Aujourd’hui, la Direction générale de la cohésion sociale a acté le désengagement des ministères sociaux en inscrivant au PLF 2011 une subvention divisée par 2. De 1 679 620 €, elle passerait à 839 810 €, puis à 0 € en 2012. Sur un budget de 3 millions, cette baisse conduit immanquablement à la fermeture de l’établissement dès juin 2011.

 

Les justifications avancées reposent évidemment sur des considérations de budgétaires, mais surtout sur une inadéquation entre le programme d’inscription des crédits et la mission de l’IFCASS.

 

 L’intérêt et l’efficacité de l’établissement ne sont pas remis en cause.

 

 Sa sauvegarde consiste donc de rétablir les crédits à hauteur de 1 679 620 € et de proposer une inscription sur un autre programme porté par le Ministère de l’outre-mer ou du travail.

 

Plus d'infos sur ces formations : visitez le site Internet www.ifcass.fr

 

"Il faut laisser la chance aux autres, les politiques disent sans cesse que la jeunesse est désœuvrée alors pour quoi les priver d'une telle formation. Formation riche qui apporte tant sur la connaissance d'un métier mais qui est aussi une véritable aventure humaine. En Martinique personne n'avait rien à me proposer je passais mon temps à la mission locale sans que ces démarches ni aucune finalité. L'IFCASS ma permis de construire mon projet professionnel...

J'ai une pensée également pour tous les formateurs qui font leur métier avec passion" (Emeline)

 

 "Pourquoi fermer un tel établissement ? Parce qu'il apporte de bonnes formations ?

Ce lieu est unique pour les DOM-TOM ainsi que pour les métropolitains, il apporte de bonnes connaissances, de bonnes formations pour se préparer à un concours paramédical, social et administratif. De plus, il apporte de bonnes leçons de vie et permet des échanges de cultures.

Alors, pourquoi mettre fin à tous ces privilèges, c'est vraiment du n'importe quoi." (Amandine)

 

 "Grâce à l'IFCASS je suis en bonne voie pour réaliser mon projet professionnel, c'est une chance pour les jeunes des DOM-TOM que cette école existe! Ce serait un crime de la fermer car de nombreux jeunes se retrouveraient sur le carreau! et le taux de chômage ne ferait qu'augmenter!!" (Rebecca)

 

 

 

" L'IFCASS est l'institut qui m'a permis de mieux appréhender mon entrée dans la vie active mais également de réussir le concours d'agent. Par ailleurs, l'institut est un parfait lieu d'adaptation pour les domiens découvrant la métropole et une formidable expérience de vie !

Je suis révoltée qu'on puisse même penser à sa fermeture...!!" (Muriel)

 

 « Moi aussi j'ai été élève en 2004-2005, et j’veux pas que l'école se ferme car a moi elle m'a beaucoup apportée que ce soit au niveau professionnel, ‘car aujourd'hui j’suis aide-soignante, qu'au niveau personnel! j'ai passé de très beaux moments et j'ai rencontré des personnes formidables! et je souhaiterais que cela continue pour d'autres. de plus l'IFCASS permet aux jeunes qui viennent des DOM-TOM de se construire un avenir professionnel, à mieux s'adapter en métropole.

J'espère de tout mon coeur qu'on ne fermera pas cette école et je remercie toute les personnes qui y travaillent et les élèves de se battre pour cette école!

(si j'était en métropole j'aurai été des votres pour le défilé mais toute ma pensé y est). merci" (Dominique)

 

 " l'IFCASS est un lieu ou les jeunes des dom peuvent acquérir une formation qui se voit parfois refuser dans les départements d'outre mer, il est necessaire de maintenir cet établissement ouvert afin que non seulement les jeunes puissent avoir un avenir et que le chomage cesse dans nos iles. c'est un établissement ou la discipline, le respect et l'humanité règne, qualité que l'on ne retrouve pratiquement plus dans les établissements scolaires. je suis contre cette fermeture" (Laurie)

 

 "Ce même établissement existait à Nantes où j'ai fait une année de septembre 1973 à mai 1974 ; j'avoue que la formation que j'ai eue m'a beaucoup aidée pour les concours administratifs. Aujourd'hui, c'est ma fille Muriel qui me fait passer le message de l'ifcass qui va peut-être fermer ses portes et ce serait vraiment dommage pour les domiens" (Marie Hermine)

 

 "Comment une fois de plus balayer d'un revers de manche plus de 50 ans d'histoire locale ? Cet établissement, unique en France est un lieu d'apprentissage, soit, mais il est surtout le seul lieu d'échanges entre la métropole et les DOM-TOM ! Comment, peut-on, à l'heure d'aujourd'hui fermer un établissement de formation aux carrières sanitaires et sociales alors que ce secteur est toujours porteur d'emplois ? Va-t-on une fois de plus supprimer un" Service public" ? Va-t-on, une fois de plus sinistrer Dieppe en ajoutant à la longue liste des chômeurs les 50 emplois que L'Ifcass offre ?"( Sophie)

 

 " Nous devons préserver l'IFCASS, pour son utilité sociale, pour sa qualité de formation, pour son importance pour la vie économique et sociale de la ville de Dieppe. Nous mettrons tout en oeuvre pour vous accompagner dans ce combat. Bien cordialement'  

François Lefebvre, adjoint au Maire de Dieppe

Source : http://ifcass.over-blog.com

Vous pouvez soutenir l’IFCASS en signat la pétition en ligne sur http://ifcass.over-blog.com

 

Economie : emploi des handicapés

 

Les Rencontres Handisup

Le mardi 19 octobre 2010 à la maison de l’université de Mont Saint Aignan

 

  58-affiche-des-7es-rencontres.jpg

HANDISUP organise chaque année des "Rencontres Etudiants handicapés - Entreprises".

 Cette rencontre est la seule manifestation régionale de mise en relation avec les entreprises entièrement destinée aux étudiants, lycéens et jeunes diplômés en situation de handicap.

 

500 entretiens sont menés par 50 entreprises auprès de 100 jeunes à la recherche de stages, d'emplois, de contrats en alternance ou d'informations sur les métiers et les débouchés.

 

Venez :

 

1. Rencontrer les entreprises

 

2. Vous informer sur les métiers et les débouchés

 

3. Proposer votre candidature pour un stage, parrainage, emploi d'été, contrat en alternance.

 

Cette manifestation est l'occasion de :

 

1. Rencontrer des étudiants et jeunes diplômés de toutes les filières

 

2. Faire connaître vos besoins en personnel qualifié

 

3. Trouver des candidats pour des offres de stages ou d'emplois.

 

Les entretiens, d'une durée de 15 minutes, sont planifiés par HANDISUP en fonction des attentes de chacun.

 

Programme sur www.handisup.asso.fr

Economie : Retraite

Retraites : nouvelle journée d’action

mardi prochain

Source : France Info


Sans même attendre le résultat des manifestations prévues samedi prochain dans toute la France, l’intersyndicale appelle déjà à une nouvelle journée de grève... mardi - à la veille du vote de la réforme des retraites au Sénat.

Une journée de grève en chasse une autre... La prochaine, ce sera donc mardi 19 octobre, veille de l’adoption, au Sénat, du projet de loi sur la réforme des retraites. Ainsi en a décidé ce soir l’intersyndicale, sans même attendre de voir la mobilisation attendue samedi...

Dans un communiqué signé par sept organisations - CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, Solidaires, FSU, CFE-CGC - les syndicats “demandent aux sénateurs de ne pas adopter cette réforme injuste.
“Le gouvernement et les parlementaires”, ajoutent-il, “ne peuvent ni mépriser ni ignorer les exigences exprimées par les salariés et les organisations syndicales”.

Economie : La misère

 

17 octobre : Journée Mondiale du refus de la misère



17 octobre : Journée Mondiale du refus de la misèreLe 17 octobre 1987, à l'appel du Père Joseph Wresinski, 100 000 défenseurs des Droits de l'Homme se sont rassemblés sur le Parvis du Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l'ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l'humanité à s'unir pour faire respecter les Droits de l'Homme. Une dalle, proclamant ce message, a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des Libertés et des Droits de l'Homme, là où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. On peut y lire l'appel du père Joseph:

"Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré."

Depuis cette date, le 17 octobre de chaque année, les plus pauvres et tous ceux qui refusent la misère et l'exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées : ainsi est née la Journée Mondiale du Refus de la Misère.

Le 17 octobre 1992, Monsieur Javier Perez de Cuellar, ancien Secrétaire général de l'ONU, au nom d'un groupe de personnalités internationales rassemblées dans le Comité pour la Journée Mondiale du Refus de la Misère, lance un appel pour la reconnaissance du 17 octobre. Le 22 décembre 1992, le 17 octobre est proclamé Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté par l'assemblée genérale des Nations Unies. Depuis, les initiatives pour célébrer cette journée n'ont cessé de se multiplier. Dans de nombreux lieux, des rassemblements se tiennent également le 17 de chaque mois.

Economie : Grève

Grève : Liste des manifestations du samedi 16 octobre 2010

(horaires et lieux)

Une nouvelle grève est prévue le samedi 16 octobre 2010. Voici la liste partielle des manifestations en France, par département. L’horaire et le lieu de rassemblement sont indiqués.

01 – Ain
Bourg-en-Bresse -> 10h30, champ de foire
Belley -> 10 heures, mairie

02 – Aisne
SOISSONS -> 10h Place de la République
ST-QUENTIN -> 10h Place Carnaud
LAON -> 10h30 Pont de Vaux
VILLERS-COTTERETS -> 10h Place Aristide Briand
HIRSON -> 10h Maison des Travailleurs
CHATEAU THIERRY -> 15h Place Paul Doumer
CHAUNY -> 10h Place de la Mairie

03 – Allier
Moulins sur Allier -> 15h00 devant le lycée Banville
Montluçon -> 15h00 place Jean Dormoy (devant l’église St Paul)
Vichy -> 15h00 Place de la Poste
viaduc des Fades -> 14h30 barrage des Fades-Besserve

04 – Alpes-de-Haute-Provence
Digne -> 10h30 devant la mairie.
Manosque -> 10h30 Porte Saunerie

05 – Hautes-Alpes
Gap -> Manifestation 10h30 Gare SNCF

06 – Alpes-Maritimes
Nice -> 10h00 place du Masséna

07 – Ardèche
Aubenas ->14h00 rond point Ponson
Privas -> 10h 30 Préfecture
Annonay -> 10h Champ de Mars

08 – Ardennes
Charleville-Mézières -> 10h Place Ducale. Manif départementale

09 – Ariège
Pamiers -> 10h00 Place Milliane

10 – Aube
Troyes -> 10 h, rue de la République
Romilly -> 8h devant la mairie

11 – Aude
Narbonne -> 10h30, Devant le Théâtre
Carcassonne -> 10h30, Square André Chénier

12 – Aveyron
Decazeville -> 10h jardin public
Millau -> 10h Place du Mandarous
Rodez -> 10h jardin public
St Affrique -> 10h jardin public
Villefranche -> 10h devant la Mairie

13 – Bouches-du-Rhône
Marseille -> 14h30 Place Castellane jusqu’au Vieux-Port
Arles -> 14h30 kiosque à musique
La Ciotat -> 10 heures devant la mairie

14 – Calvados
Caen -> 14H30 place St Pierre
Lisieux -> 10h Place Mitterrand
Vire -> 10h30 Porte Horloge

15 – Cantal
Aurillac -> 14h place des Carmes
St Flour -> 10h à Pompidou

16 – Charente
Angoulême -> 10h place de la Gare

17 – Charente-Maritime
Saintes -> 10h 30, devant le palais de Justice
Royan -> 10h30, Place Charles de Gaulle
La Rochelle -> 10 h 30, place de Verdun
Rochefort -> 10h30
Surgères -> 10h30

18 – Cher
Bourges -> 14h30 Place Séraucourt
Vierzon -> 10h30 Forum République
Saint Amand -> 10h30 Place Jean Girault
La Guerche -> 11h Place de Général de Gaulle

19 – Corrèze
Brive -> 10h00 Parking des trois provinces
Tulle -> 14h30 à la préfecture
Ussel -> 15h00 place de la Républiqu

20A – Corse-du-Sud
Porto-Vecchio -> 14h30 rond point des 4 chemins
Ajaccio -> 15H Gare Préfecture

20B – Haute-Corse
Bastia -> 10h place d’armes

21 – Côte-d’Or
Dijon -> 14h30 place de la libération

22 – Côtes-d’Armor
Saint-Brieuc -> 10h30 Place de la Liberté
Lannion -> 11h Parking de La Poste
Guingamp -> 10h30 Place de l’Echiquier
Dinan -> 10h30 Place de l’Hôtel de ville

23 – Creuse
Guéret -> 10h
Aubusson -> 10h
La souterraine -> 10h

24 – Dordogne
Périgueux -> 10h30 devant le tribunal
Vierzon -> 10h30 Forum République
Saint Amand -> 10h30 Place Jean Girault
La Guerche -> 11h Place de Général de Gaulle
Bergerac -> 10h30 Palais de Justice
Sarlat -> 10h. Place de la Grande Rigaudie
Nontron -> 10h30 Place de la Mairie.

25 – Doubs
Montbéliard -> 13h AG place du champ de foire, et 14h manif
Besançon -> 14h00 Parking Battant
Pontarlier -> 10h30 Place d’Arçon

26 – Drôme
Valence -> 10h00 Champ de Mars
Montélimar -> 10h00 Théâtre

27 – Eure
Evreux -> 10h 30 Bel Ebat (Manifestation départementale)

28 – Eure-et-Loir
Chartres -> 14h Place Châtelet (Manif départementale)

29 – Finistère
Quimper -> 14H30
Morlaix -> 14H30 devant l’IUT
Brest -> 14h30
Quimperlé -> 14h30
Carhaix -> 14h30

30 – Gard
Alès -> 15h00 au rond point de Cora
Bagnols-sur-Cèze -> 10h, devant La Poste
Le Vigan -> 10h30, Place de la Mairie
Uzès -> 10h30 à l’esplanade
Nîmes -> 10h30 maison carrée

31 – Haute-Garonne
Toulouse -> 10h Allées Charles de Fitte métro Saint-Cyprien
Saint-Gaudens -> 10h Place Jean-Jaurès

32 – Gers
Auch -> 10 heures, place de la Libération (escalier d’Etigny)

33 – Gironde
Bordeaux -> 14h00 place de la Victoire

34 – Hérault
Bédarieux -> 10h30 Place de la Mairie
Béziers -> 10h Bourse du travail, boulevard F. Mistral
Montpellier -> 14h30 Rives du Lez

35 – Ille-et-Vilaine
Saint-Malo -> 10h30 ancienne Gare
Rennes -> 10h30 avenue Janvier
Redon -> 10H30 devant la sous préfecture place de Bretagne
Fougères -> 11h30 devant la sous Préfecture
Vitre -> 10h30 place de la Gare

36 – Indre
Châteauroux -> 10h, Place de la République
Issoudun -> 10h, Place du Sacré Coeur

37 – Indre-et-Loire
Chinon -> 10h place Jeanne d’Arc
Loches -> 10h30 place de Verdun
Tours -> 15h00 Place de la Liberté

38 – Isère
Grenoble -> 14h30 cours J. Jaurès
Bourgoin-Jallieu -> 10h parking Diederichs
la Tour du Pin -> 10h Gare Sncf
Vienne -> 14h30 Champ de Mars
Roussillon -> 10h Place de la République
Beaurepaire -> 18h Place de la Paix.

39 – Jura
Dole -> 10h00 avenue de Lahr
Lons -> 10h00 place de la liberté
St Claude -> 10h00 sous préfecture

40 – Landes
Dax -> 10h30 départ le long des berges de l’Adour côté arènes

41 – Loir-et-Cher
Vendome -> 10h place de la Liberté, manif locale, et l’après-midi à Blois.
Romorantin -> 10h Complexe piscine-patinoire, manif locale, et l’après-midi à Blois.
Blois -> 14h30 parc des Expositions : Manif départementale !

42 – Loire
Saint Etienne -> 10h00 gare de Chateaucreux
Roanne -> 10h15 Bourse du travail

43 – Haute-Loire
Brioude -> 10h30 place de Paris
Puy-en-Velay -> 10h30, place Cadelade

44 – Loire-Atlantique
Nantes -> 15h00 devant le CHU
St Nazaire ->14h30 ruban bleu
Chateaubriand -> 14h30, Place de la mairie
Ancenis -> 14h30, Place de la Mairie

45 – Loiret
Orléans -> 14h30 place du Martroi
Montargis -> 14h30 Place du Pâtis
Gien -> 14h30 Place de la victoire

46 – Lot
Cahors -> 10h00 Place Mitterrand
Figeac -> 10h30 devant le lycée Champollion
Biars-sur-Cère -> devant la gare 10h30

47 – Lot-et-Garonne
Agen -> 10h place de la Préfecture
Marmande -> 10h Esplanade du Maré

48 – Lozère
Mende -> 10h la chicanette
Rassemblement tous les soirs 17h30 devant la Préfecture

49 – Maine-et-Loire
Angers -> 10h Place Leclerc
Saumur -> 10h place de la mairie
Segré -> 10h place de la République
CHOLET -> 10h30 tout le monde Place Travot !

50 – Manche
Cherbourg -> 10H00 à la place de la mairie
Avranches -> 14h30 Place Patton
Coutances -> 10h30 Place Mairie
Granville -> 10h30 Cours Jonville
Saint-Lô -> 14h30 Place Mairie

51 – Marne
Reims -> 14h Maison des syndicats
Chalons -> 10h Maison des syndicats
Epernay -> 10h Place carnot
Vitry -> 10h Place d’armes

52 – Haute-Marne
Chaumont -> 11h place de l’hôtel de ville
Saint-Dizier -> 10h30 place de la mairie

53 – Mayenne
Laval -> 11h salle polivalente

54 – Meurthe-et-Moselle
Nancy -> 14h00 place Carnot
Longwy -> 14 h 30, place Darche
Toul -> 10h Place Ronde

55 – Meuse
Verdun -> 10h parking du 8 mai
Bar le Duc -> 14h30 Place de la Gare

56 – Morbihan
Belle-Ile -> 10h30, Embarcadère
Groix -> 11h aux Halles
Lorient -> 10h devant la mairie
Ploërmel -> 10h, devant la mairie
Pontivy -> 10h, La Plaine
Vannes -> 10h, La Rabine
La Vraie Croix -> 10h les Halles

57 – Moselle
Metz -> 14h30 devant la gare
Thionville -> 14h30 Sous préfecture
Sarreguemines -> 14h30 devant la gare
Sarrebourg -> 14h30 devant la mairie

58 – Nièvre
Nevers -> 15h Bourse du travail
Cosne -> 15h La Poste

59 – Nord
Cambrai -> 14h30 face à la sous-préfecture
Douai -> 9h30 Place d’Armes
Dunkerque -> 15h Place Jean Bart
Fourmies -> 9h place G ? Coppeaux
Maubeuge -> 14h Espace Rive Gauche, Mail de la Sambre
Valenciennes -> 10h30 Place d’Armes
Lille -> 14h30 Porte de Paris Manif régionale !

60 – Oise
Creil -> 10h00 à la Faïencerie
Compiègne -> 10h00 Cours Guynemer
Beauvais -> 14h00 place du jeu de paume

61 – Orne
Argentan -> 10h00 place Leclerc
l’Aigle -> 10h00 place de la poste
Flers -> 10h30 place de la gare
Alençon -> 14h30 manifestation départementale ; départ devant le Conseil Général, arrivée : place de la mairie (Place Foch)

62 – Pas-de-Calais
Arras -> 10h00 Place de la Gare SNCF
Boulogne sur Mer -> 9H00 bourse du travail ; 9h30 Gare
Calais -> 14h30 place Crèvecœur
Lens -> 10h00 Place du Cantin
Saint-Omer -> 10h rond point « Mac Do »

63 – Puy-de-Dôme
Clermont-FD -> 10h Place du 1er mai
Ambert -> 10h devant la sous-préfecture
viaduc des Fades -> 14h30 barrage des Fades-Besserve

64 – Pyrénées-Atlantiques
Pau -> 10h30 Place Verdun
Bayonne -> 10h30 Place Ste Ursule.

65 – Hautes-Pyrénées
Tarbes -> 10h Bourse du travail

66 – Pyrénées-Orientales
Perpignan -> 10hg place Catalogne

67 – Bas-Rhin
Strasbourg -> 14h30 Place de la République

68 – Haut-Rhin
Colmar -> 14h devant la Préfecture
Mulhouse -> 14h30 Place de la Bourse

69 – Rhône
Lyon -> 14h00 Place Jean Jaurès
Villefranche -> 10h30 place du Promenoir

70 – Haute-Saône
Vesoul -> 14h00 Place Renet
Gray -> 14h Quai Mavia

71 – Saône-et-Loire
Paray le Monial -> 10h Place de la Mairie
Chalon-sur-Saône -> 10h Maison des syndicats
Montceau les Mines -> 10h Place de la Mairie
le Creusot -> 10h l’Alto
Mâcon -> 10h Place Genevès
Autun -> 15h Place de la Gare

72 – Sarthe
Le Mans -> 14h30 maison des associations rue d’Arcole

73 – Savoie
Albertville -> 14h30 place de la Sous préfecture
Chambery -> 14h30 place Caffe
Saint-Jean-de-Maurienne -> 14h30 place du Champ de foire

74 – Haute-Savoie
Bonneville 14h00 -> devant la mairie
Annecy 14h00 préfecture
Thonon 14h00 Square Aristide Briand

75 – Paris
départ 14h30 de République en direction de Nation

76 – Seine-Maritime
Rouen -> 14h00 Cours Clémenceau
Le Havre -> 15 Heure Jardins de l’Hôtel de Ville
Fécamp -> 10h00 devant l’hôtel de Ville
Lillebonne -> 10h00 théâtre romain

77 – Seine-et-Marne
départ 14h30 de République en direction de Nation
Melun -> 9h30 place St Jean puis direction Paris 14h30 de République

78 – Yvelines
départ 14h30 de République en direction de Nation

79 – Deux-Sèvres
Thouars -> 10h30 Place Lavaud
Niort -> 10h30 Rendez-vous place de la brèche

80 – Somme
Amiens -> 14h30 devant la Maison de la Culture
Abbeville -> 14h30 devant la Mairie
Friville-Escarbotin -> 10h place de la Mairie
Ham -> 10h00 place du château
Doullens -> 17h30 Place de la Mairie.

81 – Tarn
Albi -> 10h00 Place du Vigan
Castres -> 10h30 sous Préfecture

82 – Tarn-et-Garonne
Montauban -> 10h Esplanade des Fontaines

83 – Var
Toulon -> 14h30 Place de la liberté
Draguignan -> 10h 30 devant la Sous-Préfecture

84 – Vaucluse
Avignon -> 10h00 devant la gare

85 – Vendée
la Roche sur Yon -> 10h30 place Napoléon, manif départementale
Fontenay le Comte -> 10h00 Place de Verdun, manif locale

86 – Vienne
Poitiers -> 10h30 Porte de Paris (Théatre de verdure)
Châtellerault -> 10h00 devant le musé de l’automobile.

87 – Haute-Vienne
Limoges -> 14h00 – Place de la République

88 – Vosges
Épinal -> 14h30 à la gare
Saint-die -> 10h place de la cathédrale

89 – Yonne
Sens -> 10h Place du marché
Auxerre -> 15h Place de l’Arquebuse
St Florentin -> 10h00 Port du Canal

90 – Territoire de Belfort
Belfort -> 14 H Maison du Peuple

91, 92, 93, 94, 95
départ 14h30 de République en direction de Nation

971– Guadeloupe

972– Martinique

973– Guyane

974 – Réunion
Saint-Denis -> 9h00 Jardin de l’État
Saint-Pierre -> 9h00 Place de la Mairie

976 – Mayotte

Source :  www.levolontaire.fr

Dieppe : Economie

 

Grève à Dieppe, le 16 octobre 2010, 10 h devant la gare SNCF

Source blog CGT de Dieppe suivant le texte ci-dessous :

 

 

37% des français craignent de devenir pauvres

 

"Près d’un Français sur cinq (18%) s’estime pauvre, et, pour les autres, plus d’un tiers (37%), craint de le devenir, selon un sondage TNS Sofres-Logica paru dans l’hebdomadaire Le Pélerin.

 

A la question « avez-vous le sentiment d’être pauvre », 4% des personnes interrogées répondent « tout à fait » et 14% « plutôt » (1% ne se prononçant pas), selon ce sondage.

 

Une majorité (81%) de Français estiment ainsi ne pas être pauvres. Parmi eux, 37% craignent de « tomber un jour dans la pauvreté », 61% étant d’un avis contraire (2% ne se prononçant pas).

 

L’angoisse n'épargne plus les couches moyennes et supérieures. Quelque 41% des commerçants, artisans, chefs d’entreprise craignent de devenir pauvres, une opinion partagée par les couples avec enfants (43%) et les jeunes adultes (35% des 18-24 ans, 44% des 25-34 ans).

 

Par ailleurs, près des deux tiers (65%) des sondés pensent que le niveau de vie de la génération des enfants d’aujourd’hui sera moins bon que celui de leur propre génération, seulement 8% imaginant qu’il sera meilleur. Pour 23%, l’avenir ne sera ni meilleur, ni moins bon (4% ne se prononçant pas).

 

Sondage réalisé les 24 et 27 septembre 2010, auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile selon la méthode des quotas."  (AFP)

 

Tout cela confirme bien les analyses de la CGT: La brutalité des mesures gouvernementales dans tous les domaines, et en particulier celui de la retraite, aggravent les craintes dans l'avenir, exprimées par les français.

 

Tout le monde a aujourd'hui compris que la ligne directrice  du gouvernement c'est sa volonté de satisfaire les spéculateurs cupides, et les agences de notation, qui exigent une réduction des budgets publics et sociaux dans tous les pays européens, et un recul de la masse salariale, pour augmenter les profits.


Avec la réforme des retraites, non content d’affaiblir encore davantage le système de retraite par répartition, en accentuant les conséquences des réformes antérieures qui amputent déjà le niveau des retraites, le gouvernement organise l'aggravation du chômage, des bas salaires et de la précarité, et accroit les craintes des français de sombrer dans la pauvreté.
 

 

C’est pourtant dans la lutte contre le chômage, lpour 'augmentation des salaires et des pensions, et pour la pérénnisation des retraites, avec la garantie d'une retraite à taux plein à 60 ans, et à 55 ans pour les travaux pénibles, que se trouve la solution pour rassurer les français.

 

Emploi, salaire, retraites, c'est un même combat; c'est au coeur de la bataille d'aujourd'hui.


 

Grévistes, tous ensemble, tous unis, le 15 octobre !

Rassemblement à partir de 10h00 à SNCF et manifestation

 

Tous ensemble,

grévistes et non grévistes,

actifs, retraités, et privés d'emplois,

Encore plus fort et tous unis,

le samedi 16 octobre !

Grand rassemblement à partir de 10h00, et manifestation

Devant la Gare SNCF

 

Reforme des retraites :Face à un patronat et un gouvernement frappés de surdité, il faut hausser le ton et le niveau de l’action

http://www.ftm-cgt.fr/local/cache-vignettes/L160xH109/arton1417-423da.jpg

Déclaration de la fédération CGT de la métallurgie

"L’ensemble des journées d’action organisées depuis début septembre, a montré une mobilisation toujours plus importante des salariés et des retraités mais aussi des plus jeunes et des femmes. Samedi 2 octobre, la mobilisation s’est élargie avec une présence massive de « nouveaux manifestants » symbolisant ainsi, le niveau du mécontentement dans le pays et le soutien très majoritaire de la population aux différentes initiatives organisées par les syndicats comme en témoignent tous les sondages d’opinion.


Dans le privé et singulièrement dans la Métallurgie, la participation aux arrêts de travail et aux manifestations atteint des records, tant dans le nombre de salariés que par le nombre d’entreprises représentées. Contrairement à la majorité des Français, seuls le gouvernement et le patronat, sans peur du ridicule, voient la mobilisation décroitre grâce à une police qui ne compte bien souvent, qu’un manifestant sur dix. Il s’agit là d’une véritable provocation de la part d’un pouvoir exécutif qui présente cette réforme comme un mal nécessaire et non comme une solution aux problèmes de financement de notre système de retraite, afin d’en préserver la pérennité. D’autres solutions plus justes existent permettant le maintien du départ à 60 ans et la référence des 65 ans, à condition de mettre à contribution tous les revenus du capital et les richesses créées en France.

 

Le Président de la République, au plus bas dans les sondages, en fait une affaire personnelle dans la perspective des échéances électorales de 2012. S’ils ne veulent pas nous voir et nous entendre, il faut être plus nombreux et faire plus de bruit. C’est tout l’enjeu du prochain rendez-vous du 12 octobre et des jours qui vont suivre. Intensifier les arrêts de travail, augmenter le nombre de salariés en grève et dans les manifestations, c’est bien ce qui doit être d’actualité dans toutes les entreprises. Dans notre profession, les revendications sociales se multiplient, qu’elles soient nationales ou locales. Les questions de salaires, d’emplois ou de conditions de travail doivent être partie prenante de la question des retraites. Exigeons dès maintenant, l’ouverture de négociations immédiates dans toutes les entreprises et toutes les chambres patronales, car c’est au cœur de la bataille nationale sur les retraites. C’est un triptyque indissociable.

 

Si le 12 octobre ne suffit pas, nous devons déjà réfléchir aux suites à donner, en n’écartant aucune forme d’action. Ce sont les salariés qui doivent décider des modalités, entreprise par entreprise, par groupe ou par bassin d’emplois, en fonction des réalités de chacun. Ce qui doit nous guider, c’est le nombre de participants et l’efficacité de l’action. Les militants et les syndiqués de la CGT doivent favoriser l’expression de chacun pour une efficacité maximum.  

 

L’heure est à la mobilisation, ensemble on peut gagner, ensemble on va gagner !"

 

Tous ensemble, tous unis, le 12 octobre !

Arrêts de travail et grèves,

Rassemblement à partir de 10h00 et manifestation

Devant la Chambre de commerc de Dieppe, quai Bérigny

Dieppe : Grève

 

Les lycéens rejoindront les grévistes

  50415_148615288512933_3762_n.jpg

Vu sur Facebook :

mardi 12 octobre · 10:00 à 12:30

Lycée Jehan Ango puis la  Chambre de Commerce   

 

Camarades Lycéens, Engagés ou non, cette manifestation est la notre, elle est celle de tous Citoyens ou futurs Citoyens.

Nous ne défendons pas une simple retraite a 60 ans, non, Nous défendons aussi nos futurs emplois! Ne soyons pas négligent, nous représentons un pouvoir Immense ! Un tel pouvoir se doit de servir.

Etant moi-même lycéen, je sais que certains élèves peuvent avoir " peur " des représailles du lycée ou des parents, ...mais je pense qu'une punition quelle qu'en soit l'ampleur vaut largement notre future condition ! Alors réfléchissez vraiment, pesez le "pour" et le "contre" et faites vous, d'après votre réflexion Personnelle votre jugement : Est-il plus important d'aller en philo ou d'avoir une situation plus tard ?

 

Cette manifestation, comme celle du 27 Mai et du 7 septembre comptera bien entendu les plus Importants syndicats et partis politiques nous accompagnera dans ce mouvement de masse pour nos emplois, pour nos retraites ! Un cortege partira d'Ango a 10h afin de rejoindre les manifestants à la gare. Faites entendre votre Voix, Ensemble Contre cette réforme ! 

Economie : Avis de grève

 

GREVE ET MANIFESTATION, POUR LA DEFENSE DES RETRAITES

Le mardi 12 octobre 2010

partout en France

 

RADICALISONS LA LUTTE!!

  50192 152935508057884 3885 n

Tapons de plus en plus fort.

Construire partout la reconduction de la Gréve. Paralysons l'économie du pays, occupons les usines, les rues... Seuls moyens pour faire plier serieusement le pouvoir en place

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés