Traduction

Commentaires

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

environnement

Environnement : 5 minutes pour sauver la terre

Une mobilisation citoyenne : Eteignez vos lumières

« 5 minutes de répit pour la Planète est avant tout une action de mobilisation citoyenne qui symbolise l'engagement de tous pour demander des actions concrètes et ambitieuses pour réduire notre empreinte écologique », déclare Daniel Richard, président du WWF-France et porte-parole de l'Alliance pour la planète.

Les négociations finales du Grenelle devraient s'engager le 24 octobre. Le 23, chaque lumière éteinte sera un brillant appel à des mesures de rupture pour faire entrer notre pays sur la voie de l'excellence environnementale. Eteignez vos lumières ce soir entre 19h55 et 20 h 00.

http://www.enviro2b.com

Bellencombre : la chèvrerie du Val de Bures

 

Du pain, du fromage et dame nature

 

img-0158.jpg Dame Nature est au rendez-vous aujourd’hui à la chèvrerie du Val de Bures, entre Rosay et Bellencombre. Elle est ouverte au public de 10 h à 19 h. Une cuisson de pain au four à bois sera faite. Vous pourrez achetez votre pain sur place ainsi que de délicieux fromages de chèvres.

 

Elsa et Ronan Bazin vous feront découvrir le secteur sur poney ou en attelage pour 2 €.

 

Venez nombreux à la chèvrerie du Val de Bures respirer le bon air pur.


img-0160.jpg

Les Ventes-Saint-Remy : La chatterie du domaine d’Eawy

 

dsc01690.JPG

3 nouvelles naissances

 

dsc01683.jpg Au nord de Rouen entre Saint Saens et Neufchâtel en Bray , au cœur de la forêt d’Eawy  aux Ventes Saint Rémy, Lydie Gervais élève des chats de race Maine Coon.  A ce propos dans la rubrique environnement de ce magazine, vous retrouverez les caractéristiques de ce chat d’exception en date du 14 janvier dernier.

 

Bilka a donné naissance à 3 chatons. 1 femelle est déjà réservée. Il reste a vendre une femelle  « Caline » de couleur brow dsc01685.JPG n blotched tabby et  Calypso un male de couleur black silver tabby. Il y a de quoi se laisser tenter. Mais attention, un chat est un être vivant et non un jouet. Prendre un animal sous entend des responsabilités : s’en occuper, le nourrir et surtout lui donner beaucoup d’amour.

 

Grand merci à Lydie Gervais de nous faire partager ses photos.

 

 

Pour tous renseignements :

La Chatterie du Domaine d’Eawy

84 Rue du val des Grés

76680 Les Ventes St Rémy

Tél : 02 32 80 19 21

Port : 06 10 67 48 53

Site Internet : http://www.domainedeawy.fr/

Email : sylvain.gervais@wanadoo.fr
dsc01680.jpg

.

Canton de Tôtes : une passion pour la mycologie

 

 

Encore des cueillettes de champignons ce week end

CARNBW9ZCAO13EOECAHG53LICAU9IM0ZCANZJO7QCAUULFEQCAEEXFWQCALRZH8RCA8UYGSDCA2EIW81CAU010FMCAJC6BO9CAK28N1JCASDCNS6CAMQGZ4QCAKGG17VCA2E0A5XCA37B78N.jpg  

Le temps est doux et humide propice à la cueillette des champignons. Mais comme il était dit hier dans les pages de ce magazine, il faut rester prudent, savoir si la personne qui vous accompagne dans votre cueillette, est véritablement qualifiée ou a quelques expériences en la matière.

 

Pour votre info :

Auffay

La bibliothèque organise le 7 octobre une journée champignon. Départ à 9 h, place Bléckédé pour une récolte en forêt. 12 h déjeuner en commun dans la salle des fêtes d’Auffay. Participation de 10 € pour les adultes et 5 € pour les enfants de moins de 10 ans.

L’après midi sera consacré à l’identification des échantillons récoltés et exposés. Inscription  ce vendredi de 10 h à 12 h et samedi de 14 h 30 à 17 h en bibliothèque d’Auffay.

 

Bracquetuit

L’amicale de jeunes de la commune et le comité des fêtes de Cottevrad organisent une journée champignon le dimanche 7 octobre prochain. Rendez-vous à 8 h 45 à la salle des fêtes de Bracquetuit. 13 h 30 dégustation de champignons suivit d’un pique nique dans la salle polyvalente. 14 h 30 examens et explications des champignons ramassés. Renseignement au 02.32.80.39.33

Les Grandes--Ventes

Champignons en fête !  

Avis aux gourmands amateurs et aux ornithologues confirmés, ne manquez pas la randonnée Champignons qui aura lieu le dimanche 7 octobre 2007 à partir de 9h00.

 
Au cours d’une promenade automnale et matinale, en compagnie d’un professionnel ornithologue, vous apprendrez à reconnaître les principaux genres de champignons ainsi que quelques espèces caractéristiques du territoire. Le point de départ se situe au Carrefour du Rond-Point aux Fleurs aux Grandes Ventes. Tarif : 10€ par personne.

Le nombre de places est limité, réservez votre place au plus vite (date limite d’inscription : 3 octobre 2007).

Renseignement et réservation au 02 35 04 86 47 ou par mail à deborah.demenezes@cc-bosceawy.fr 

Il faut cependant mettre un bémol dans ce type d'animation, à savoir si vous serez bien accompagné par un mycologue confirmé. La cueillette des champignons n'est pas un acte anodin. Pour cela, vous pouvez toujours vous référer aux articles du 12 et 13 décembre 2006 dans la rub ageca.jpg rique environnement de ce magazine, et bien vous renseigner avant de partir dans une cueillette bucolique



Même si les champignons d'Agecanonix ont l'air sympa, en réalité, ils sont toxiques, ce sont des amanites tue-mouche.

Auffay  : Environnement
IMG-0018.JPG
La pollution se résorbe



Depuis décembre 2006, un écoulement de substance pétrolière s'écoule dans la scie, près de l'Espace Monréal Del Campo. La Mairie d'Auffay a réagit promptement en fabriquant des barages de fortune qui se sont averrés efficace. Véolia a enquêté et effectué des sondages pour déterminer la cause de la pollution. Malheusement se fût sans succès. 
Cependant, depuis un mois, l'écoulement a nettement diminué. Il reste toujours un barrage de sécurité afin d'arrêter les reliquats de fioul.

La cause ? un fond de cuve ?  Le saura t-on un jour.

Environnement : pollution sonore

 

Avec le beau temps, les motos sortent !

La moto peut être un plaisir bien agréable. Mais les motards font-ils attention à ne pas gêner les riverains ?

« Oups, ma Harley ne démarre pas » ou « Oups, ma Harley a un bruit bizarre », et va-z-y que je lui appuie sur « la couenne » quitte à em..bêter les voisins. Reste à savoir que le bruit d’une Harley s’entend de très loin, de trop loin… Les motos ne sont pas les seules. Les boosters, les mobylettes trafiquées sont la plaie des oreilles fragiles et des nerfs qui frisent.

Pourtant les constructeurs font des efforts, y compris Harley Davidson

" « À commencer par la "nuisance" sonore : tout en conservant un trait caractéristique des Harley - "on les entend avant de les voir" -, les ingénieurs américains ont dû mettre la sourdine pour satisfaire les européens... D'où l'installation du système de valves actives à l'admission et à l'échappement qui bride les vocalises des Twins à faible vitesse - entre 20 et 75 km/h environ selon l'ouverture des gaz, le rapport enclenché et la vitesse -, et les laisse libres sur les "highways »", paragraphe repris sur http://www.moto-net.com.

Honda, avec ses modèles de Gold Wing, réussissent la prouesse de concevoir des motos extrêmement silencieuses. Et pourtant, elles sont des Cadillacs à 2 roues, des monstres de la route. Elles ne font pas plus de bruit qu’un pet de moustique.

Et la réglementation  française dans tout cela ?

L’article R. 318-3 du Code de la route autorise le contrôle des émissions sonores, avec ou sans appareil de mesure, lorsqu’un véhicule est à l’origine d’une gêne pour les riverains et usagers de la route. La loi donne donc la possibilité aux forces de l’ordre de sanctionner des nuisances sonores excessives, même lorsque celles-ci sont uniquement liées à une utilisation abusive de l’engin (par ex., surrégime moteur aux petits rapports). En cas de contrôle au moyen d’un appareil sonométrique, la gêne est caractérisée par un niveau sonore dépassant de 5 dB la valeur indiquée sur la carte grise (arrêté du 18 juillet 1985). A noter que l’article R. 318-3 permet aussi de sanctionner l’usage d’un dispositif d'échappement en mauvais fonctionnement ou ayant fait l'objet d'une interruption, suppression ou réduction de l'efficacité du dispositif d'échappement silencieux. Les forces de l’ordre peuvent dresser une contravention de la 3ème classe (sanctionnée par une amende pouvant atteindre 68 €), voire exiger, par immobilisation (réquisition de la carte grise), la remise en conformité du véhicule. L’agent verbalisateur peut obliger le propriétaire du deux-roues à se présenter à un centre de contrôle sonore si le bruit lui paraît exagéré. Le non respect de cette injonction peut coûter jusqu’à une amende de 4ème classe. Certains deux-roues ne sont pas encore accompagnés de la carte grise (l’extension de l’immatriculation aux deux-roues neufs de moins de 50 cm3 n’est obligatoire que depuis le 1er juillet 2004, selon le décret n°2003-1186 du 11 décembre 2003), les forces de l’ordre ne peuvent en ce cas recourir qu’au contrôle sans appareil de mesure. La généralisation de l’immatriculation pourra généraliser le recours à la procédure du contrôle au moyen d’un appareil sonométrique.

Concernant la non conformité des pots d’échappement, en application de l’article R. 321-4 du Code de la route, l’usage d’un dispositif ou d’un équipement non conforme à un type homologué ou à un type ayant fait l’objet d’une réception est sanctionné par une contravention de la 1ère classe. Les mesures relatives à la non conformité des dispositifs d’échappement ont en outre été modifiées par la loi n° 2003-495 du 12 juin 2003 renforçant la lutte contre la violence routière. Désormais, toute incitation à aider un jeune à trafiquer un deux-roues est considéré comme un délit : l’article L. 317-5 du Code de la route introduit par la loi sanctionne de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende le fait de fabriquer, d'importer, d'exporter, d'exposer, d'offrir, de mettre en vente, de vendre, de proposer à la location ou d'inciter à acheter ou à utiliser un dispositif ayant pour objet d'augmenter la puissance du moteur d'un cyclomoteur au-delà de la puissance maximale autorisée. Le fait, pour un professionnel, de transformer un moteur de cyclomoteur en vue d'en augmenter la puissance, au-delà de la puissance maximale autorisée, est puni des mêmes peines. Le véhicule ou son dispositif peuvent être saisis.

Il convient également de préciser l’existence de dispositions prévues au titre de la répression des bruits de voisinage. Le décret n° 95-79 punit d’une contravention de 5ème classe (1500 € au plus) l’utilisation en connaissance de cause d’un dispositif ayant fait l’objet d’une homologation mais qui aura subi des modifications rendant l’objet ou le dispositif non conforme. Les articles R632-2 du code pénal (tapage nocturne) et R1337-7 à R1337-10 du code de la santé publique (bruit de voisinage) peuvent justifier une amende de 3ème classe (pouvant atteindre 450 €) avec possibilité de confiscation du deux-roues incriminé. Ces textes offrent notamment la possibilité de saisir, immobiliser et détruire les pots non conformes au niveau de la mise sur le marché

Références sur http://www.infobruit.org

Moi, je m’en fous, je fais du moto cross chez moi…Mais… Peut on faire du moto cross sur un terrain privé entouré de maisons d'habitation?

En la matière, on ne peut que ce référer aux textes de lois et l'arrêté n°1370 relatif à la prévention des nuisances sonores dit ceci :

Article 18 : L’utilisation d’engins de transport et de sport (ULM, moto, véhicule tout terrain, bateau, ……) en tous lieux privé ou public ne devra pas, notamment à la suite de la modification des caractéristiques sonores initiales des dits engins, ou de leur trop forte concentration, être cause de gêne pour le tranquillité des habitants voisins.
Article 19 : Les responsables d’installations temporaire ou permanente de tir sportif doivent prendre toutes les mesures utiles pour que les bruits engendrés par cette activité ne soient à aucun moment une cause de gêne pour le voisinage.

Article 20 : Les activités culturelles et de loisirs qui se déroulent dans des lieux publics ou privés ne doivent pas être à l’origine de nuisances sonores pour le voisinage.

Article21 : Les activités cultuelles ne doivent être à aucun moment à l’origine de nuisances sonores pour le voisinage.

En résumé, à moins d'une autorisation préfectoral spécial, il parait difficile de faire du moto cross au milieu d'habitations, même sur un terrain privé.

Dès qu’il s’agit de bruit, essayez d’être civique, courtois, empathique. Tous vos voisins ne sont pas équipés de doubles vitrages. Le bruit peut être à l’origine de pathologies gênantes. Ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse. La quiétude, c’est pas mal non plus pour écouter les p’tits zoziaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Environnement : Les jachères

 

Les jachères fleuries

Vous avez déjà tous entendu parler de la jachère. Il s’agit d’une pratique de l’agriculture consistant à laisser une parcelle agricole en repos, c’est-à-dire sans l’ensemencer, afin de lui permettre de recouvrer sa fertilité. Les cultivateurs laissent la terre en repos. Les anciens connaissent bien cette pratique. En Israël, il existait une loi sur le repos de la terre, dans les temps préchrétiens. Un repos sabbatique était imposé chaque septième année, durant laquelle la terre restait en jachère et retrouvait sa fertilité, on retrouve cette loi de Dieu en  Exode  23:10, 11 et lévitique 25:3-7)

Aujourd’hui, en Europe, la jachère a aussi pour but de contrôler la surproduction agricole. Une terre en jachère peut continuer à être une source de revenus pour l’exploitant, grâce à un versement de subventions !

 

La plupart du temps, une jachère se présente sous la forme d’une surface herbeuses non entretenue. Cela ressemble beaucoup à un champ à l’abandon dans lequel on aperçoit un mélange de mauvaises herbes et de restes disparates de plantes cultivées de colza, de tournesol ou d’autres céréales, par exemple.

 

Il existe plusieurs formes de jachères. La jachère morte consiste à laisser la terre se reposer en laissant  la nature travailler. Les graines des plantes déjà présentes dans le sol ou disséminées par le vent recolonisent spontanément le sol, et les équilibres se rétablissent avec le temps. 

 

Il existe aussi des jachères cultivées. On introduit sur une parcelle destinée à la jachère des plantes améliorantes, comme le trèfle ou la moutarde, selon que l’on souhaite respectivement fixer l’azote dans le sol ou en limiter l’excès. Cette forme de jachère permet de restreindre les amendements chimiques.

 

Depuis quelques années, on voit apparaître une nouvelle forme de jachère : la jachère fleurie. Il s’agit de plates-bandes vivement colorées, constituées d’un mélange de fleurs multicolores. Les variétés de fleurs ainsi semées sont, par exemple, des tournesols, lupins, pois de senteur, centaurées, gypsophile, cosmos, soucis, ... On peut trouver ces mélanges fleuris en boutique (Nature & Découvertes) ou sur le Net.

L’aspect esthétique de ce nouveau type de jachère est indéniable, Il  favorise la biodiversité. La jachère offre un refuge et des sources de nourriture, à une faune variée : abeilles, araignées, papillons, et même les petits mammifères ou et les oiseaux. Espérons que ces jachères fleuries soient pratiquées écologiquement, sans dopage aux engrais.

 

 

Les jachères fleuries sont un éclat de gaieté dans nos campagnes, comme si un peintre fou avait jeté ses couleurs dans les champs.

 

Si vous souhaitez voir une jachère fleurie, vous pouvez vous rincer l’oeil sur l’axe Auffay – Muchedent, passé le hameau de Fréval, avant de descendre sur Muchedent, sur le côté droit, il y a une parcelle en jachère fleurie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Environnement : Astronomie

 

 

 

 

 

La nuit des étoiles filantes 2007

 

 

 Les 10, 11 et 12 août 2007 se déroulera la 17ème édition de la nuit des étoiles.  L'essaim des Perséides est dû au passage de la comète 109P/Swift-Tuttle à proximité du Soleil. Cette comète, découverte en 1862, a une périodicité de 130 ans. On pense d'ailleurs qu'elle a été observée à plusieurs reprises beaucoup plus tôt (peut-être même en l'an 68 et en l'an 188 par les astronomes chinois). Les passages de la comète ont engendré un nuage de débris cométaires que la Terre traverse chaque année entre le 17 juillet et le 24 août. La plupart de ces débris ont la taille d'un grain de poussière, mais cela est suffisant pour fendre le ciel d'une belle traînée d’étoiles filantes.

 

 

Perséides 2007 : le grand retour des étoiles filantes

D’après une traduction de Didier Jamet sur http://www.cidehom.com

Attrapez votre calendrier et cerclez de rouge la date du dimanche 12 août 2007,  notez " Toute la nuit " et " Etoiles filantes ". Il ne faut  pas manquer la nuit des étoiles filantes des Perséides 2007 !

" Ça va être un grand spectacle " assure Bill Cooke du bureau d’environnement météoritique de la NASA au centre spatial Marshall. " Le 12 août, ce sera la nouvelle Lune, ce qui signifie pas de Lune, des cieux sombres, et plein d’étoiles filantes. " Combien ? Cooke estime qu’il sera possible de voir une ou deux perséides par minute au moment du pic de la pluie.

La source de la pluie est la comète Swift-Tuttle. Bien qu’elle soit très éloignée de la Terre en ce moment, sa trajectoire reste en intersection avec l’orbite terrestre. Nous la traversons tous les ans en août. De minuscules morceaux de poussières cométaires rentrent alors dans l’atmosphère de notre planète à plus de 210 000 km/h. À une telle vitesse, même une miette de poussière se transforme en une brillante traînée lumineuse lorsqu’elle se désintègre, ce que l’on appelle dans le langage courant une " étoile filante ", et que les astronomes qualifient de météore. Un effet de perspective semblant précipiter les poussières de Swift-Tuttle depuis la constellation de Persée, on les a appelées les " Perséides ".

Le spectacle commencera entre 21 h et 22 h le dimanche 12 août, lorsque Persée se lèvera au-dessus de l’horizon Nord-Est. C’est le moment ou jamais de tenter d’observer les Perséides rasantes, des météores qui semblent provenir de l’horizon et frôlent l’atmosphère en ricochant. " Les rasantes sont plus lentes, donc durent plus longtemps, et sont très colorées. Elles sont parmi les plus belles étoiles filantes qui soient " promet Cooke. Mais il prend soin de préciser qu’elles sont rares, et que pendant une heure d’observation, il faudra vous estimer heureux si vous avez pu en apercevoir quelques-unes " tout au plus ".

Au fur et à mesure que vous avancerez dans la nuit, Persée montera de plus en plus haut dans le ciel et le taux horaire d’étoiles filantes suivra la même pente. " Sur le coup de 2 h du matin, alors que nous serons déjà lundi 13 août, des dizaines de perséides pourraient se mettre à traverser le ciel au cours de l’heure qui suivra ". Le crescendo viendra juste avant l’aube, avec un taux pouvant dépasser une étoile filante par minute.

Pour en profiter au mieux, Cooke conseille de " s’éloigner des lumières de la ville ". En ville, on peut voir les plus brillantes des Perséides, mais pas le flot de faibles et délicates étoiles filantes visibles uniquement à la campagne. C’est le moment ou jamais de faire du camping sauvage (prudence tout de même, il existe des détraqués) !

Sans compter que cette année, les observateurs les plus assidus auront droit à une gratification particulière : Mars. Dans la constellation du Taureau, juste en dessous de Persée, Mars brillera d’un bel éclat rougeoyant. Il y a fort à parier que bon nombre des Perséides que vous pourrez voir cette nuit-là passeront à proximité de la planète rouge. Plutôt que de suivre les étoiles filantes, il se pourrait bien que vous passiez l’essentiel de votre temps à admirer Mars. Elle a quelque chose d’ensorcelant, peut-être est-ce dû à sa couleur rouge, ou bien au fait qu’elle ne scintille pas comme les étoiles.

Mars et la Terre marchent ensemble vers une rencontre rapprochée qui aura lieu en décembre 2007. La NASA va en profiter pour lancer une nouvelle mission vers Mars, l’atterrisseur Phoenix. Phoenix se posera au beau milieu d’une plaine arctique où il pourra creuser le sol et étudier des couches de sol et de glace, à la recherche entre autres choses d’une zone habitable pour d’éventuels microbes primitifs. Arrivée prévue à la fin du printemps 2008.

N’oubliez pas une bonne petite laine pour observer les étoiles et un thermos de café bien chaud. Les nuits sont fraîches. 

Bonne observation !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Forêt d'Eawy : environnement

 

L’échinococcose : la maladie transmise, entre autre, par le renard… 

Une maladie rare  qui peut être grave. Elle peut engager le pronostic vital. Cette maladie nécessite la plupart du temps un traitement à vie ainsi qu’un suivi médical régulier, une totale contrainte pour le patient.


C’est un parasite appelé Ecchinococcus multilocularis ou plus communément "ver du renard". Cet agent infectieux parasite à l’état adulte certains carnivores, le renard et le chien en particulier. La larve de l'échinocoque se développe habituellement dans le foie des rongeurs sauvages, et accidentellement dans le foie de l’homme.


Cette maladie est représentée en France métropolitaine par les renards essentiellement. Les chiens et les chats peuvent être infectés, mais il ne semble pas qu'ils jouent un rôle significatif dans la contamination en France. Le cycle évolutif du parasite passe par différents autres animaux, dont les rongeurs, qui sont donc (comme l'homme) des hôtes "intermédiaires".

 

Mode de contamination
L’homme peut se contaminer en ingérant des œufs du parasite. Ces œufs existent dans les excréments des carnivores (mais pas dans les urines, comme on le dit souvent!). On les retrouve sur les végétaux et baies sauvages accessibles aux renards et aux chiens et souillés par leurs déjections. Ces œufs d'échinocoques sont détruits par la cuisson.  

Les zones d'endémie connues en France métropolitaine sont le Massif Central, la Franche-Comté , la Lorraine et les Alpes. Cependant, on retrouve des cas sur tout le territoire. Le registre des cas humains (FrancEchinoReg) créé en 1997 par l'Université de Franche-Comté répertorie toutes les données disponibles. On a ainsi recensé 260 cas au total entre 1982 et 2000 (soit en moyenne 14 cas par an), alors qu'on en avait enregistré 200 entre 1948 et 1983 (soit en moyenne 6 cas par an, c'est à dire 2 fois moins). Selon les experts, cette augmentation ne peut pas être liée uniquement à une amélioration du diagnostic et de la déclaration. Ces dernières années, le nombre de cas se maintient à une quinzaine par an, dont une dizaine en Franche-Comté.

Il s’écoule en général plusieurs années entre l’infestation et les premières manifestations cliniques. La larve se développe lentement dans le foie, et est à l’origine d’une pseudotumeur, longtemps asymptomatique. La plupart du temps, on découvre une hépatomégalie soit fortuitement, soit à l’occasion de signes tels que la fièvre, la douleur, des troubles digestifs, ou encore lors de complications dont les plus habituelles se manifestent par un ictère (une jaunisse).

 

Diagnostic
L’échographie abdominale, le scanner ou l’IRM trouvent une "tumeur parasitaire". Des calcifications, très caractéristiques, sont souvent vues en échographie et au scanner. Des images micro-kystiques sont très évocatrices mais elles ne sont bien vues qu'en IRM. Le diagnostic est confirmé par des examens sérologiques.

Traitement
L’intervention chirurgicale est envisagée lorsque la taille et la situation des lésions le permettent, afin d’espérer une ablation totale du tissu parasitaire. Ce traitement chirurgical s’associe toujours à un traitement médical antiparasitaire prolongé. Dans certains cas, une transplantation hépatique peut être discutée, mais elle nécessite alors un traitement antirejet qui lui-même pourra favoriser le développement de lésions parasitaires résiduelles.
Lorsque le traitement chirurgical ne peut être envisagé, un traitement médical antiparasitaire est prescrit. Il empêche le développement du parasite, mais ne le tue pas, ce qui implique la nécessité d’un traitement à vie le plus souvent.

 

Prévention
Dans les zones connues de transmission, il faut éviter de consommer des baies sauvages, porter des gants pour les travaux en plein air et se laver les mains après ces travaux ou après avoir toiletté son animal de compagnie, cuire les aliments provenant des champs, des forêts ou des jardins potentiellement accessibles aux renards.

 

Alors prudence pour vos cueillettes en forêt!

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés