Traduction

Commentaires

Contact

Votre rédactrice Bénédicte Mouchard est à votre écoute au 06.84.43.62.68, 
et pour toutes vos annonces pour  "Les Bons Plans" e.mail
eawy@hotmail.fr

environnement

Auffay : Conférence

 

Le Clos Masure en Pays de Caux

La bibliothèque d’Auffay organise, aujourd’hui ,le vendredi 4 avril à 18 h, dans la salle des fêtes de la commune, une rencontre avec M.Vandecandelaere qui nous racontera l’histoire du clos masure. En attendant, quelques explications dans Eawy News…

 

 

Paysage emblématique du Pays de Caux, le clos masure est une architecture paysagère associée à une forme d’habitat originale et quasi-naturel. Il suscite actuellement un intérêt scientifique alors qu’il est menacé.

Ce paysage est inclassable pour les géographes, il demeure aussi une énigme pour les historiens.

Ce patrimoine rural du passé a-t-il un avenir dans notre cadre de vie ?

 

  Appel aux littéraires

Les guides touristiques régionaux se font l’écho des émotions relatées par les voyageurs et les écrivains des siècles d’antan tels Maupassant et  Flaubert. Nous attendons de contempler la floraison des pommiers, la  plaine, les arbres et le ciel ainsi que les talus plantés appelé « fossés ».

 

Le pays de Caux vu par un géographe au début du XXe siècle

Le nom de Haute-Normandie se présente de lui-même à l’esprit quand, vers Yvetot ou Yerville, on embrasse autour de soi l’horizon. De larges ondulations se déroulent à perte de vue. On a gravi péniblement l’accès. Que l’on vienne de Rouen, du Vexin ou du Pays de Bray ou du rivage de la mer, il a fallu s’élever le long d’étroites vallées tapissées de hêtres, on a franchi des lambeaux de forêts, réduites aujourd’hui, mais qui jadis couvraient tous les abords, et voici maintenant que s’étend un pays découvert qu’aucune ligne de relief ne borne à l’horizon. Entre les champs de blé, dont les ondulations contribuent à amortir encore les faibles ondulations du sol, se dessinent ça et là des bandes sombres : ce sont des rangées d’arbres derrière lesquels s’abritent les fermes ou à travers lesquels se dispersent les maisons des villages. Estompées dans la brume, ces lignes forment des plans successifs. Cela donne une impression à la fois d’ampleur et de hauteur.

 

Selon le Vidal de la Blache, Tableau de la géographie de la France, Editions de la table ronde, 1904.

 

Description du Pays de Caux dans un guide touristique du XIXe siècle

Les terrains de cette contrée sont généralement peu accidentés. C’est une plaine immense sur laquelle sont plantées, autour de chaque ferme, de très hautes futaies, qui ont la double mission d’abriter en été le laboureur des ardeurs du soleil, et de protéger le chaume de ses bâtiments aratoires contre l’impétuosité des ouragans d’automne.

 

Selon le Guide-Joanne, Itinéraire général de la France, Normandie, troisième édition, paris, Hachette, 1881.

 

Observations géographiques

 

Situés sur le plateau entre la mer et la Seine, à l’Ouest d’une ligne Dieppe - Auffay - Clères, les clos-masures dessinent la géographie du Pays de Caux. Dans les « Pays » voisins, Roumois, Pays de Bray, les masures offrent des variantes. En Basse-Normandie, le clos augeron et le plant bocain s’en approchent.

 

Avec son plateau de limons argileux fertiles, très épais autour de Yerville, Fauville, Goderville, sur un substrat de craie blanche du crétacé, atteignant 100 à 200 mètres d’altitude et son climat océanique très humide à nuance continentale, le Pays de Caux a une forte identité géographique. La faiblesse du réseau hydrographique de surface dans la partie centrale, la faible teneur en chaux des limons, la pluie et le vent nécessitent des trucs et astuces.

 

Description du paysage

Le clos-masure est une parcelle bâtie, herbagère et complantée, enclose de talus plantés, appelés « fossés », correspondant au siège d’une exploitation agricole.

Le « fossé » répond aux contraintes climatiques. Cette clôture végétale représente surtout un brise-vent efficace contre les vents de la mer violents à l’automne et une protection contre le froid hivernal. Elle crée un microclimat favorable à l’élevage et à l’arboriculture (+ 3° l’hiver). En outre, l’ébranchage, permet d’avoir une réserve de bois.

Sur le plateau, la mare est une réponse aux problèmes hydrologiques.

 
L’organisation du clos masure

Siège d’une exploitation agricole, le clos-masure a une superficie correspondant souvent au dixième de l’exploitation d’origine. Les superficies varient entre un demi à quatre hectares. Les Cauchois disent la « cour ». Cette unité reste le cadre de vie exclusif des exploitants cauchois.


Un avenir pour le clos masure ?

Normandie : Arboriculture

 

1er concours de taille de pommiers de Normandie

 

  poimmietr.JPG

S’il existe des concours de taille de vignes dans les régions viticoles, il y aura désormais un concours de taille de pommier en Normandie.

 

Ce concours est ouvert à tous les salariés agricoles. Le concours aura lieu le 8 mars 2008 au GAEC de la Sibotière à Ticheville dans l’Orne, près de Vimoutiers.

 

2 épreuves seront proposées. La théorie avec des questions générales en arboriculture et la pratique avec la taille en pommiers basses tiges.

 

Nous pouvez encore vous inscrire jusqu’au début mars.

 

Renseignements et inscriptions auprès de l’organisateur GR. Asavpa de Haute et Basse Normandie.

Tel 02.35.59.74.22 Fax 02.35.59.89.59.

Saint Saens : Environnement

 

La Varenne

undefined  

La Varenne est le cours d’eau qui traverse Saint Saens, Rosay, Bellencombre, Saint Hellier, Muchedent. Au creux de la vallée, la forêt d’Eawy le surplombe.

 

Ce cours d’eau de première catégorie est bien connu des pêcheurs à la truite. Par ailleurs, il existe 3 piscicultures sur ce secteur : Saint Saens, Rosay et Muchedent.

 

Prenant sa source dans 10 Kms à l’Est de Saint Saens, la Varenne est divisée en 2 bras afin d’utiliser la force motrice de l’eau, notamment au profit des minoteries.

 

Il reste entre autre un moulin à Saint Saens, en direction du Quesnay, des vestiges aussi au moulin de Saint Hellier, près du Murissoir (artisanat d’art).

 

Fait rare, il existe une source d’eau potable à Bellencombre, à la sortie du village en direction de Saint Hellier. Cette eau est très régulièrement surveillée, et acceptable à notre consommation.

  undefined

Après avoir serpenté le long des prairies, La Varenne rejoint La Bethune et L’Eaulne pour former l’Arques au pays du même nom. Cette rivière forme l’infrastructure naturelle du port de Dieppe.

 

La Varenne mérite le détour. Elle est idéale pour la pêche à condition d’avoir son permis de pêcher bien entendu.

 

Canoë Nature basé à Auffay propose des randonnées en Canoë sur La Varenne. Renseignement au 02.35.34.33.70.

 

Alors, nous vous attendons en bordure de rivière !

Beaumont-le-Hareng : Le jardin de Bellevue

 

Nathalie Pernaut Marquay sera la marraine de l’hellébore 2008

La marraine de cette année au jardin de Bellevue  est l’ancienne Miss France et fermière occasionnelle d’une émission de TF1 : Nathalie  Pernaut Marquay.

undefined  

Depuis 1995 que le Conservatoire Français des Collections Végétales Spécialisées (CCVS) a reconnu la collection  botanique de Martine Lemonnier des hellébores, Martine Lemonnier baptise tous les ans une nouvelle création avec une personnalité. Les parrains et marraines sont respectivement : la Princesse Sturdza, Sophie Bernard, Annick Bocandé, Catherine Deneuve, Pierre Bergé, Michel Lis, Liselotte Rufenacht, Mireille Darc, …

 

L’hellébore ou la rose de Noël : ses particularités

L’hellébore appartient à la famille des renonculacées. Le nom générique d’hellébore vient du grec helein signifiant « faire mourir » et bora : « pâture ». Le terme arabe hélibar veut dire « remède contre la folie ». Déjà dans l’antiquité les grecs l’utilisaient comme remède contre les démons ; pendant le moyen âge, il était utilisé comme remède contre la folie. Rabelais, lui, disait que le gibier tué par une flèche frottée d’hellébore avait une viande plus savoureuse. 

La fleur d’hellébore est protogyne. C'est-à-dire qu’elles sont constituées de manière à éviter d’autofécondation. Du fait que les gamètes mâles et femelles n’arrivent pas toujours à maturité en même temps, l’hybridation est une bonne solution.

Ces plantes sont très résistantes au froid, d’ailleurs elles fleurissent en hiver, elles sont rustiques et tolérantes à des terres argileuses à tendance calcaire, mais aussi en sol léger ou un peu acide. undefined

Les hybrides pourraient être qualifiées de faciles, d’ailleurs elles peuvent se faire dans la nature. Mais le fait que les zones géographiques sont différentes rendent la tâche ardue. C’est pourquoi Martine Lemonnier les a regroupés dans un même lieu. La plupart des hybrides sont féconds, permettant de les croiser à la recherche d’une nouvelle forme, d’une couleur nouvelle. Martine Lemonnier utilise la plupart du temps comme base l’helleborus niger ou rose de noël, car c’est la plus commune dans nos régions.

Pourquoi appelle t-on l’hellébore, rose de noël ? simplement parce qu’elle fleurit en hiver.

Cette rose de noël a une particularité : la fleur est composée non pas de pétales mais de sépales, c'est-à-dire chaque pièces du calice de la fleur. Dans le cas de l’hélébore, les sépales sont appelés tépales.

Dans la région dieppoise, la Princesse Sturdza cultive des centaines d’hellébores dans son jardin de Vasterival. Les plantes s’y hybrident naturellement.

 

 2008 ? Bon cru pour l’hellébore ?

 Apparemment, ils ont besoin d’un coup de gelée pour fleurir. Est-ce que les rigueurs hivernales auront été suffisantes ? Les samedis 9 et dimanches 10 février auront lieu la présentation de la nouvelle sélection de Martine Lemonnier. Le samedi à 12 h aura lieu le baptême du nouvel hellébore. La marraine de cette année est l’ancienne Miss France et fermière occasionnelle d’une émission de TF1 : Nathalie  Pernaut Marquay.


Tarif de la manifestation : 8 € par personne.

Durant ce week end, le jardin de Bellevue sera ouvert de 10 h à 18 h pour la visite de la collection. Une vente de jeunes plants est prévue.

Pour renseignement, tel au 02.35.33.31.37

Légende à raconter aux enfants

La nuit de noël, Madelon, jeune bergère gardait ses moutons. Elle vit les rois mages traverser la neige en route avec leurs cadeaux pour l’enfant Jésus qui venait de naître. Madelon a pleuré car elle n’avait rien à lui offrir. Un ange voyant ses larmes eut pitié et frôla la neige, révélant ainsi une fleur blanche ambrée de rose. C’est ainsi que naquit la rose de noël.

Auffay : Intempéries

 

Holiday on Ice à Auffay

Les premières pluies verglaçantes de l'année ont fait leurs apparitions en début de matinée sur la Haute Normandie.

Ce matin, il ne faisait pas bon sortir que ce soit en voiture ou à pied. 

IMG-0362.JPG

 

 

IMG-0363.JPG

Bosc-le-Hard : Extrait du  Compte-rendu du Conseil Municipal du 13 décembre 2007

 

L’éolien au Bolhard

 

 

Le Conseil Municipal de Bosc le Hard s'est réuni en séance, le 13 décembre, à 20h30, sous la présidence de son maire Chantal Biville.

 

Création undefined d’une zone de développement de l’éolien sur la commune de Bosc-le-Hard

Suite à la réalisation de la Charte de développement éolien communautaire, le territoire de la commune de Bosc-le-Hard a été pressenti pour accueillir tout ou partie d'une zone de développement de l'Eolien qui pourrait accueillir au total une puissance de production éolienne comprise entre 8 MW et 18 MW sur la totalité de la zone d’exploitation.

Dans le cadre de la réalisation du dossier de demande de la zone de développement de l'Eolien de Bosc-le-Hard, le Conseil Municipal a été réuni afin de délibérer sur ce projet de création.


Etant donnée :

- la carte du zonage pressentie pour être proposée en tant que zone de développement de l'Eolien,

- la puissance proposée,


Le Conseil Municipal a approuvé à la majorité, la création de la zone de Développement de Bosc-le-Hard  d'une fourchette de puissance comprise entre 8 MW et 18 MW.

 

Si une zone éolienne est créée au Bolhard restera à déterminer le pourcentage de la part de la taxe professionnelle réservée pour la com com du Bosc d’Eawy… Normalement 10 % pour la commune et 90 % pour la Com Com. 
 
C’est sans doute ce que l’on appelle le sens de l’équité… Il est compréhensible que les gens râlent sur Ardouval, autre lieu pressentit pour l’implantation d’éoliennes.

 

 

Saint Hellier : Les étangs de la Fesnaye

 

Impossible faire du patins à glace, mais...

 

 

Si les étangs de la Fresnaye à Saint Hellier sont gelés, il est, pour l’instant, impossible de faire du patins à glace.

 

Chose impressionnante, les étangs ont gelé avec les mouvements de l’eau.

L’événement est impressionnant et à ne pas rater quand on habite sur le secteur.

undefined  Mine de rien, l'étang est bien gelé en surface, photo prise le 19 décembre 2007 à 10 h.

undefined





 Photo prise le 18 décembre 2007

Fait de société : UNICEF

 

Protection de l’environnement et campagne de vaccination avec l’opération Brikkado

L’opération Brikkado forme les jeunes enfants à devenir des gens responsables de l’environnement tout en pensant aux autres enfants moins favorisés par la vie. Avec l’opération Brikkado, beaucoup pourront être vaccinés.

 

  Brikkado2007-html-m7495ae86.png

Comme chaque année depuis 1996, l’UNICEF France organise, avec les enfants des écoles primaires, l’Opération Brikkado. Cette grande opération nationale de solidarité a pour objectif de récolter des fonds pour vacciner les enfants du monde. Elle est également une initiative pédagogique et citoyenne qui contribue à préserver l’environnement.

 

Avec un contenu modifié, Brikkado prend, cette année, un nouvel élan. Brikkado 2007, ce sont trois étapes fondamentales, à la fois ludiques, éducatives, citoyennes et de solidarité où l’élève reste toujours actif et au coeur du projet. 

 

1 – S’informer

Dans le cadre de la réflexion pédagogique qu’ils mènent avec leurs élèves, les enseignants sont invités à les sensibiliser à la protection de l’environnement et aux conditions de vie des enfants des autres pays du monde.

 

Grâce aux fiches qui composent le dossier pédagogique, les enfants apprennent à mieux connaître le rôle et les actions de l’UNICEF. L’UNICEF souhaite leur transmettre un message fort. La solidarité doit être l’affaire de tous et s’inscrire dans le long terme. Car les enfants d’ici seront les « acteurs solidaires de demain » vis-à-vis des enfants d’ailleurs.

 

Les fiches pédagogiques vont également faire prendre conscience de l’importance de trier ses déchets, en l’occurrence les briques alimentaires. Pour cela, ils vont symboliquement apporter en classe une brique alimentaire pour l’étudier puis la transformer en objet créatif.

 

2 – Collecter des fonds pour la vaccination

Chaque année, ce sont encore 34 millions de nouveaux-nés qui ne reçoivent pas les vaccins indispensables à leur survie. Pour les sauver, l’UNICEF a besoin de moyens supplémentaires pour mener des campagnes de vaccination de grande ampleur contre les six principales maladies infantiles (diphtérie, rougeole, coqueluche, poliomyélite, tuberculose et tétanos).


Pour collecter des fonds, les enseignants et leurs élèves vont mettre en place des projets qu’ils sont libres de définir. Par exemple, ils peuvent vendre les rouleaux de papier-cadeau Brikkado fabriqué à partir de briques alimentaires recyclées ou les objets créatifs qu’ils auront réalisés à partir des briques. Ils peuvent également organiser un spectacle autour des droits de l’enfant. Les bénéfices de ces actions seront reversés au profit de Brikkado.

 

Les élèves sont invités à faire preuve de créativité. Elle leur permet d’être acteurs à part entière et d’apporter un soutien concret à la cause de l’UNICEF.

 

3 – Afficher son engagement

Chaque kit pédagogique inclut une planche de stickers Brikkado. En les portant, les enfants afficheront leur engagement et deviendront de véritables porte-paroles de l’UNICEF auprès de leur entourage.

 

Une édition 2006 a été marquée par une très forte mobilisation !

L’année dernière, les écoles françaises se sont très largement mobilisées : elles ont été plus de 2 620 à participer à l’Opération Brikkado, soit une augmentation de 73% par rapport à l’édition 2005. L’implication des élèves a été particulièrement forte, de même que celle de leurs parents, des comités départementaux de l’UNICEF, des collectivités locales et des centres de tri.

 

Un objectif toujours d’actualité

Aujourd’hui, 3 enfants sur 5 sont vaccinés avant leur premier anniversaire grâce à l’action menée depuis plusieurs décennies en collaboration avec les gouvernements et à l’initiative de l’UNICEF et de ses partenaires. Toutefois, plus de 30 millions d’enfants ne sont toujours pas protégés et, chaque année, 800 000 enfants meurent encore de la rougeole. C’est pourquoi il est indispensable de rester mobilisés à l’occasion de cette nouvelle édition de l’Opération Brikkado. L’UNICEF a besoin de fonds pour continuer à vacciner les enfants qui en ont besoin.

 

Les partenaires de Brikkado  2007

Alliance Carton Nature (ACN)

www.alliance-carton-nature.org

France 3 Unité Jeunesse

www.france3.fr

Gulli

www.gullitv.fr

Association des Maires de France

www.amf.asso.fr

EKWO – Le magazine de l’éco-citoyen

www.ekwo.org

 Milan Presse

www.milanpresse.com

 

Alain Schneider, parrain de Brikkado 2007

  alains.jpg

Alain Schneider est, pour la deuxième année consécutive, le parrain de l’Opération Brikkado. Père de quatre filles, il connaît bien les enfants. Depuis plus de cinq ans, il écrit, compose et interprète pour eux des chansons variées musicalement et aux textes élaborés. Considéré comme l’un des meilleurs auteurs-compositeurs de la « chanson jeune public », ces disques plaisent aux petits comme aux grands.

 

"Pour moi, participer à l’Opération Brikkado est comme une évidence. Je suis intimement convaincu que, pour que le monde aille mieux, il faut commencer par le commencement, donc par les enfants. On pleurerait moins sur les malheurs de la planète si les grands se préoccupaient plus sérieusement des petits, de ceux qui sont en devenir. J’ai une confiance modérée dans le monde des adultes, j’ai toujours essayé de faire passer à mes filles l’idée que même une toute petite contribution personnelle peut changer le monde et, à son échelle, une opération comme Brikkado y contribue.

 

J’ai choisi de m’engager aux côtés de l’UNICEF, car je voulais faire partie d’un projet concret. Comme tous ceux qui participent à Brikkado, je veux être utile, apporter ma petite pierre à l’édifice." (Alain Schneider)

 

Bilan de l’opération Brikkado 2006

84 750 écoliers sensibilisés,

2 620 écoles participantes (+73% par rapport à 2005),

Plus de 20 tonnes de briques alimentaires collectées,

611 100 rouleaux vendus,

769 000 € récoltés (qui permettront la vaccination de 600 000 enfants).

 

Bilan des 10 ans de l’opération Brikkado

457 650 écoliers sensibilisés,

5 382 415 rouleaux vendus,

6,4 millions d’euros collectés (permettant la vaccination de 5 millions d’enfants).

Auffay : environnement

 

On déguste

 

Si le Pays de Bray, hier, commençait à subir les rigueurs hivernales, c’était la même chose dans le Pays de Caux. 
IMG-0298.JPG

Ces photos ont été prises vers 10 h, le jeudi 13 novembre. La température était à -3°C.

Il est temps de ressortir les chandails.

IMG-0299-copie-1.JPG

Bellencombre : Environnement



Le temps des restrictions d’eau du robinet IMG-0285.JPG

 

Depuis plus d’une semaine, les fortes pluies ont encore perturbé le secteur de Bellencombre (Saint Hellier, Bellencombre, Rosay). L’eau n’est pas consommable, elle risque d’être contaminée par des bactéries. Une distribution de packs d’eau est organisée sur ce secteur. 


 

Melody Maurouard, jeune habitante de Bellencombre, est venue en mairie afin de s’approvisionner en eau.

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés